Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
KOURTYL
CHRONIQUE KOURTYL - review
Contact groupe http://www.kourtyl.com
Audio / Video
Mise en ligne le : 28 octobre 2007  | Intervieweur : Oceancloud | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Bonjour Kourtyl. Tout d'abord, pourriez vous revenir brièvement sur votre parcours et présenter votre line up actuel?

Marcus :
La première formation complète s’est créée en 2001 quand Paulo, G et Pierre (premier bassiste et principal auteur du premier album) ont fait appel à moi, j’étais dans leur lycée et je venais de reprendre la batterie, que j’avais pratiqué étant enfant.
Mon père étant ingé son, il nous a laissé l’accès à son studio et on a pu travailler dans des conditions optimales. Très vite on a enregistré plusieurs démos, on s’est familiarisé avec le travail en studio, puis on s’est consacrés entièrement au disque. Dans cet album, c’est Philsub qui a assuré la basse, Pierre ayant choisi de se consacrer à l’écriture. Ce n’est qu’après l’enregistrement, lorsqu’il a fallu remonter sur scène, que nous avons cherché un bassiste et que Briac a rejoint la formation.


2. Votre label réédite cette année votre premier album accompagné d'un DVD bonus. Que pensez vous du produit fini? Avez-vous participé à la conception de cette réédition?

Briac :
En ce moment, les gens ont du mal à acheter des cds… Il faut leur donner une motivation de plus que de rester assis confortablement dans leur fauteuil et attendre qu’emule télécharge l’album. Même si les vidéos subissent le même régime, une version live peut les inciter à venir aux concerts…
Ce qui nous a semblé intéressant était de garder le coté vivant de la chose, ne pas mentir au public. A l’heure où tous les lives vidéo sont refaits en studio, nettoyés de la moindre faute, on a parfois des surprises en comparant les vrai concerts aux versions DVD… Le notre est authentique, ce que vous entendez est ce que nous avons joué !
En ce qui concerne la réalisation, Marcus réalisait déjà des vidéos de concerts, c’est donc naturellement lui qui s’est mis aux manettes !

Marcus :
Pour la réédition, j’ai bossé sous mon pseudo KRAMUS (utilisé pour la vidéo) et me suis chargé de la réalisation avec l’approbation des trois autres bien sûr. Nous trouvons le produit fini vraiment bien, il est accessible et complet de par son contenu et sa richesse.


2. Parlons un peu de l'album en lui même. Comment s'est déroulé l'enregistrement? Avec le recul, en êtes vous pleinement satisfaits?

Marcus :
Nous en sommes très satisfait ! Il s’agit d’un premier album, ce qui n’est pas facile à réaliser. On a toujours beaucoup d’attentes, on espère un certain son, une certaine énergie…Mais c’est justement grâce au recul que l’on arrive à vraiment l’apprécier et à l’écouter comme on écouterait un groupe qu’on aime ; et là on réalise que l’ambiance y est, les mélodies aussi et on prend beaucoup de plaisir à l’écouter dans sa continuité. Nous ne sommes plus figés sur les détails de jouage ou de production que nous aurions souhaité légèrement différents à certains moment de l’enregistrement ou du mix. Ce qu’on espère c’est produire un deuxième opus encore meilleur …



3. Quels sont les groupes ou les artistes qui vous ont influencé le plus?

Marcus :
Difficile de ne pas dire A perfect circle et Tool au niveau des couleurs. Quand nous avons découvert ces groupes, il nous ont tous mis d’accord, nous avons tous accroché. Ensuite il y a bien sur Incubus et tous les groupes de rock/métal que l’on écoutait en boucle à l’époque, Korn, Deftones, RATM, Limp Bizkit, Metallica, Pearl Jam etc…
On ne peut pas ne pas citer Magma, l’album ayant été co-produit par Stella Vander et Francis Linon, respectivement chanteuse et ingénieur du son du groupe. Ils ont été très impliqués sur l’album alors forcément on perçoit leur patte dès la première écoute !
Aujourd’hui nous avons découvert ou redécouvert bien d’autres groupes et musiques, notamment des années 60 et 70, des groupes ayant inventé le rock comme Led Zeppelin, Queen ou encore The Doors, en passant par le funk d’Earth Wind & Fire et des JB’s, ainsi que par la soul d’Otis Redding.


5. Quels sont les sujets traités dans vos paroles? Pourquoi ce choix de chanter en français? esperez vous percer sur la scène nationale?

Marcus :
Les sujets abordés sont principalement inspirés d’histoires personnelles et traitent des rapports humains.
Nous avons toujours voulu chanter en français car nous voulions que les gens comprennent, Pierre a un don pour l’écriture en français, nous pensions judicieux de l’exploiter. Evidemment à long terme, nous espérons percer sur la scène nationale…Même à court terme d’ailleurs!!!

Paulo :
Nous voulions faire une musique riche et variée, mais qui reste mélodique et accessible à tous, c’était un des buts fixés dans la réalisation de cet album.


6. Vous semblez évoluer sous l'oeil bienveillant des membres de Magma. Comment s'est passé votre rencontre? Et comment en êtes vous arrivés à travailler avec eux?

Paulo :
En effet nous avons créé des liens avec les membres de Magma, Marcus étant le fils de Stella et Francis, la rencontre s’est faite naturellement.


7. Parlons un peu du DVD bonus. Pourquoi ne pas y avoir mis un concert "normal"? Comment s'est passé l'enregistrement vidéo?

Marcus :
La première raison est une question de moyen, pour capter un concert « normal », il aurait fallu trouver une résidence dans une salle, ce qui nous aurait limité en temps.
Le tournage ayant été effectué dans notre lieu de répétition, nous avons pu prendre notre temps pour la préparation.
N’ayant eu aucun budget pour la réalisation, nous avons emprunté des caméscopes à des proches. Les contraintes du lieu ont fait que nous avons utilisé principalement des plans fixes et fait appel à deux amis pour filmer des plans en mouvement. Tout cela participe au côté simple et intimiste du film.
Nous avions également envie de nous montrer sous notre vrai jour, sans fioritures. Tout se déroule là où nous avons répété et enregistré depuis 5 ans, c’est tout l’univers de KOURTYL qui s’est créé dans ce studio, nous avions envie de le partager.


8. Comment s'est passé l'intégration de Briac, votre bassiste? Pensez vous avoir trouver un line up stable?

Marcus :
Le line up est maintenant définitif, la rencontre avec Briac s’est faite tout naturellement, il fait à présent partie intégrante du groupe et apporte une nouvelle touche à la composition et une bonne énergie sur scène !


9. Avez vous un nouvel album en préparation? A quoi doit on s'attendre? Avez vous d'autres projets?

Jé :
Nous travaillons en ce moment sur un nouvel album et espérons faire la continuité avec le premier, mais avec plus de maturité et d’émotion.

Marcus :
Nous essayons d’y consacrer la même ardeur que pour le premier, c’est ce qui a fait notre force et ce qui a apporté la diversité des constructions et des arrangements. Toutes les idées qu’on avait on les amenait pour que le groupe en profite et en tire le meilleur.


10. Kourtyl existe depuis plus de 6 ans maintenant, vous avez vécu pas mal de choses ensembles. Pouvez vous nous citer un de vos meilleurs souvenirs, et un des pires?

Marcus :
Un des meilleurs souvenirs est lorsque nous avons reçu le premier pressage de l’album et que nous avons mis le disque pour la première fois dans une platine.
Un autre bon moment c’est la réaction de Briac lorsque qu’il est venu écouter une mise à plat du disque. Il était impressionné, il a vraiment accroché. Ensuite on est allés jouer et dès les premières notes, nous avons su qu’il était notre pièce manquante.

Jé :
Pour les mauvais moments, nous pensons qu’un groupe passe par tout un tas de phases difficiles, on préfère se concentrer sur les bons moments, pour rester soudés lors des moments plus difficiles…

11. Merci Kourtyl, bonne continuation à vous. Un dernier mot pour nos lecteurs?

Marcus :
Ouvrez-vous aux musiques et à la diversité…

Briac :
Allez aux concerts !!!

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :