Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
MEZCLA
CHRONIQUE MEZCLA - review
Contact groupe http://www.myspace.com/mezclaband
Audio / Video
Mise en ligne le : 13 juin 2008  | Intervieweur : Oceancloud | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Salut Mezcla. Pour commencer, pouvez vous nous faire un petit historique du groupe et de ses membres ?

Salut ! Le groupe a débuté son histoire en 2002 lorsque j'ai rencontré Geoffroy Garraut. Nous avons, par la suite, eu beaucoup de problème pour monter une équipe solide et perdu beaucoup de temps à cause de cela. Trois batteurs se sont notamment succédés dans notre formation. Concernant le bassiste, ce n'est qu'en 2006 qu'Eymeric Jacquet, que nous connaissions déjà, a intégré le groupe. Nous étions alors sur le point de nous séparer de notre dernier batteur pour opter pour une boîte à rythme.

2. Votre première démo 4 titres est enfin disponible. Comment s'est déroulée sa conception? Ou l'avez-vous enregistrée ? Dans quelles conditions? En êtes vous satisfaits ?

J'avais déjà composé les quatre titres avant même de rechercher des musiciens. Ensuite, avec Geoffroy, nous les avons écrits plus précisément sur papier. Il a apporté une touche encore plus mélodique à l'ensemble. Le cd a été entièrement enregistré, mixé et masterisé par Eymeric dans son studio. Nous avons donc, grâce à ses compétences pu enregistrer quelque chose de correct et cela sans être tenus par le temps. Le résultat est à la hauteur de ce que nous voulions.


3. Comment définiriez vous votre musique? Qu'est ce qui d'après vous, vous différencie des autres groupes ?

Le chant death en espagnol et la présence des arpèges, en son clair et en disto, sur trois des quatre morceaux, notamment, toute la partie solo de « Absurdad realidad » repose sur un arpège. Sur « Hermanos de sangre », nous avons fait un travail d'harmonisation entre un arpège en son clair et une guitare en disto. Ensuite, ce qui nous différencie des autres groupes, c'est que nous avons évité de jouer exclusivement sur la sixième corde. Nous avons choisi de faire des morceaux très cohérents en privilégiant de faire tourner des plans plutôt que d'en aligner des quantités bout à bout. Sur « Ojos del vicio », il n'y a en réalité, que deux riffs dont nous avons ensuite utilisé de multiples variantes. C'est également le cas sur « Absurdad realidad » où, hormis le passage solo, il n'y a que trois riffs vraiment différents. Ce qui change aussi par rapport à de nombreux groupes, c'est que chacun de nos morceaux a une identité qui lui est propre, tu ne peux pas les confondre.
D'ailleurs, les gens qui ont écouté notre démo ont des opinions divergentes sur les morceaux qu'ils préfèrent, même si tous ont accueilli notre travail avec enthousiasme. Les amateurs de trash-death aiment bien « Absurdad realidad », ceux qui préfèrent les choses plus mélodiques apprécient particulièrement « Hermanos de sangre » et pour les adeptes du
progressif, c'est « Seguiriya por metal ». Ce morceau est d'ailleurs la clé de voûte de notre identité. En effet, la structure rythmique est entièrement basée sur un compàs (figure
rythmique) de pur flamenco. Certains groupes prétendent intégrer du flamenco dans leur musique alors qu'ils ne se contentent en fait que d'utiliser quelques modes orientaux, ce qui à mon sens ne constitue pas une réelle fusion des genres.

4. Quels sont vos principales influences musicales? Metal et autres...

D'abord, nous aimons tous les trois la musique en général tout en ayant évidemment nos préférences. Ensuite concernant les influences, beaucoup de groupes de metal nous séduisent mais nous ne pratiquons pas la « pensée unique » en matière de composition, nous n'essayons pas de nous inscrire dans le style de tel ou tel groupe. En bref, nous apprécions la musique alliant mélodie et puissance. Pour ma part, mes influences sont très larges, cela va du classique période romantique comme Schubert et Beethoven, en passant par les musiques orientales (Nasser Shama, Trio Joubran, Mounir Baschir...), au flamenco que j'apprécie tout particulièrement car ses rythmes enflammés ont bercé toute mon enfance. Geoffroy est amateur de heavy, thrash, speed , prog ( Iron Maiden, Metallica, Megadeth, Ozzy, Dreamtheater, Angra, Patrick Rondat ) mais plus généralement toutes les musiques ou la guitare est prédominante (shred, guitar-hero, fusion, flamenco, etc...) c'est aussi un fan de musique classique dont le baroque avec Vivaldi et Bach, le classicisme avec Mozart, le romantisme avec Pagannini et Rimsky-Korsakov. Eymeric affectionne particulièrement le heavy metal avec des groupes comme Iron Maiden, le death métal suédois et des groupes comme In Flames, ou le prog, avec Porcupine Tree.


5. Vous intégrez beaucoup de sonorités hispaniques à votre musique, d'où vous est venu cette idée? Pourquoi avez vous opté pour un chant presque entièrement en espagnol?

Comme je le disais précédemment la musique espagnole traditionnelle est profondément ancrée en moi. Ce n'est pas à proprement parler une « idée » qui m'est venue, cela s'est imposé tout naturellement, l'espagnol étant ma langue maternelle. Par ailleurs, je trouve que les
sonorités de cette langue s'adaptent beaucoup mieux à notre musique que le français. Quant à l'anglais, il est déjà utilisé par une majorité de groupes. Pour moi, ce serait une démarche totalement artificielle que de m'exprimer dans la langue de Shakespeare ! Par ailleurs, j'avoue que je trouve des rimes de manière plus aisée en espagnol (rires) !

6. Je ne parle pas espagnol et je ne pense pas être le seul...Pouvez vous nous faire une petite explication de texte, morceau par morceau, pour nous éclairer un peu?

« Absurdad realidad » traite de la malbouffe en occident et dénonce d'une part, la toxicité des produits industriels qui composent notre alimentation, souvent dangereux pour notre santé et, d'autre part, la disproportion des quantités que nous ingérons. A l'opposé, les pays du Sud ne disposent pas des moyens de se nourrir pour survivre. Tout cela est
absurde mais bien réel, d'où le titre.

« Siguiriya por metal » est un instrumental qui repose sur les bases rythmiques (compas) de la siguiriya, un style de flamenco. Certaines progressions harmoniques y font aussi référence.

« Hermanos de sangre », qui signifie « frères de sang », évoque la révolte par la musique et par le son en établissant un parallèle entre le flamenco et le metal à travers deux personnages.

« Ojos del vicio », littéralement « les yeux du vice », parle du voyeurisme en s'appuyant sur une scène d'exécution au Moyen-Age.


7. Il me semble que vous utilisez une boite à rythme sur le CD. La programmation en est très complexe et réussie, qui s'en est chargé? Avez vous l'intention de continuer ainsi ou bien préféreriez vous trouver un nouveau batteur ?

Oui, en effet, nous utilisons une boîte à rythme. Merci d'avoir apprécié à sa juste valeur la complexité du travail accompli par Eymeric. Peu de personnes devinent que ce n'est pas une « vraie » batterie. Nous avions une idée très précise de ce que nous voulions car les
morceaux avaient déjà été interprétés par des batteurs mais Eymeric s'est entièrement chargé de la retranscription en apportant une touche personnelle sur certains rythmes. Il a également passé beaucoup de temps à faire des recherches et de l'écoute pour réussir à trouver un son digne d'un vrai batteur. A l'heure actuelle, la totalité des productions métal ont des batteries "triggées", dont le rendu est souvent très artificiel. Notre programmation de boite à rythme ne choque pas par rapport à ces productions.

Nous préfèrerions trouver un batteur digne de ce nom mais nous avons été contraints d'opter pour la boîte à rythme faute de musicien compétent. Cela nous a permis de continuer à avancer dans notre travail et faire connaître notre projet.


8. Y a t-il une scène metal active dans l'Yonne? Quels sont les groupes les plus réputés de la région ?

Nous déjà (rires) !!! Toute plaisanterie mise à part, je ne connais que deux formations qui ont fait quelque chose d'intéressant dans leur style, il s'agit de « Dark Nation », de Sens et « 3° Est », d'Auxerre, même si, en ce qui concerne ces derniers, ce n'est pas ce que je
considère à proprement parler comme du metal.


9. Vous considérez-vous comme un groupe de scène ? Faites vous beaucoup de concerts ?

L'essence même de la musique, sa vocation première, c'est d'être avant tout produite devant un public. Alors, oui, bien sûr nous sommes destinés à faire de la scène. Il serait prétentieux d'affirmer de façon péremptoire que nous sommes un groupe de scène car pour l'instant, notre démo étant sortie le 26 janvier 2008, nous n'avons fait que trois
dates.


10. Quels sont vos projets désormais? Avec une démo sous le bras, allez vous démarcher les labels?

Cela n'est pas à l'ordre du jour. Notre but premier est tout d'abord de faire nos preuves devant un public tout en continuant de composer pour un album qui est déjà en bonne voie.
Nous n'allons pas chercher à nous produire exclusivement dans des festivals metal car nous voudrions que notre musique soit écoutée et appréciée par des personnes d'horizons musicaux différents car trop de gens ont des préjugés infondés sur notre style de musique. Nous ne
voulons absolument pas nous enfermer dans un sectarisme estampillé « metal ». A l'occasion de notre prestation à la fête la musique 2006, nombreux sont ceux qui sont venus nous féliciter et nous dire qu'ils n'imaginaient pas que la musique metal pouvait être aussi complexe, riche de sonorités et génératrice d'émotions.


11. Merci Mezcla. Le mot de la fin est à vous...

Merci à toi de l'attention que tu as bien voulu nous accorder et de la qualité de tes questions. Mezcla va poursuivre son chemin et nous espérons, à cet égard, que d'autres groupes nous contacterons pour que nous puissions se joindre à eux pour des concerts. Nous restons ouverts à toutes propositions. Nous sommes présents sur Internet sur Myspace et nous avons créé notre propre site : mezcla. fr.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
LIONS METAL FESTIVAL [Montagny - 69] > 01-06-2019
LIONS METAL FESTIVAL [69] 01-06-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : Abi
Abi (38)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours