last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
ARKANGEL
CHRONIQUE ARKANGEL - review
Contact groupe http://www.arkangelonline.com
Audio / Video
Mise en ligne le : 07 novembre 2008  | Intervieweur : Martin | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Interview avec Baldur VilDMURDARSON (vocals) lors du Concert du 02-11-2008 , salle : La Chimère [ 59 ]

1) Déjà dix ans d'activités, des concerts un peu partout autour de la Terre. Quel bilan tires-tu?

- Un bilan plutôt positif, ça fait dix ans qu'on existe et on est encore là, on arrive à continuer à faire des albums.

2) Au niveau de l'évolution de la scène metalcore internationale, en dix ans, comment penses-tu qu'elle a évolué?

- Déjà, nous on s'est jamais dit metalcore. Nous, au début metalcore ça n'existait pas, on faisait du hardcore metal, après le style qu'on joue est devenu du metalcore. Je crois qu'on est pas vraiment dans ce style-là, nous on veut faire du metal, du rock. L'évolution de ça, c'est parce qu'il y a de plus en plus de groupes qui jouent ce style de musique. Nous on a commencé, on avait notre style et on continue dans notre style, il y a aujourd'hui beaucoup de groupes qui jouent dans la lignée de ce que nous on joue, c'est ça qu'on appelle le metalcore. Nous, c'est rock/metal/hardcore.

3) En dix ans, quatre albums, cela fait peu par rapport par exemple à des groupes comme Heaven Shall Burn, est-ce un choix perfectionniste?

- Non ce n'est pas un choix perfectionniste. On est peut-être pas à la même recherche que ces groupes-là. De toute façon, tout ça c'est une question d'organisation, nous on est peut-être organisés différemment que ces groupes-là. On est pas à une course du nombre d'albums, on n'est pas là en train de se dire "il faut absolument qu'on fasse un album à ce moment-là", c'est quand on sent que les morceaux sortent et que les albums se suivent. Mais on n'a pas un programme à suivre. C'est plus dans ce sens-là.

4) On compare souvent ta voix à celle de Kickback et les rythmiques à celles de Slayer, qu'en penses-tu?

- Depuis le début on a été influencés par des groupes comme Slayer, entre autres parce qu'il y en a beaucoup d'autres aussi, question guitare surtout, question tempo, après on a une rythmique beaucoup plus hardcore. Pour la voix, on a toujours été comparés à Kickback par rapport au fait qu'on ait joué devant le même public et que le message qui est envoyé est assez apocalyptique, violent. Après la voix comparée à celle de Kickback, la lignée de chant est parfois dans le même style mais sinon la voix ce n'est pas la même. Mais qu'on soit comparés ça me dérange pas, moi j'aime bien Kickback. Si on est souvent comparés à eux ou à Slayer, c'est parce qu'on joue devant le même public et on met une ambiance qui ressemble à la leur et tant mieux parce qu'elle est très très bonne.

5) Les thèmes abordés dans tes paroles sont principalement la mort, la haine et la violence. Comment est-ce que tu pourrais m'expliquer cette inspiration?

- Ca c'est nos vies à chacun. Déjà tu pourrais me demander pourquoi est-ce qu'on joue ce genre de musique. Ce sont des paroles qui vont bien avec la musique qu'on joue, et pourquoi on joue ce genre de musique c'est parce qu'on apporte une vue sur la vie qui est sombre, négative, souvent et c'est ça qui nous fait vibrer donc on chante des paroles qui vont avec ça

6) Les activités que chaque membre du groupe exercent en-dehors du groupe ne vous freinent pas?

- Ben non puisqu'on ne vit pas de la musique de toute façon donc on a besoin de travailler autre chose pour vivre. On l'a toujours fait, et ça ne met pas un frein sauf que, si on pouvait vivre de ça, on pourrait faire plus, ça serait tout à fait autre chose, mais pour le moment on n'est pas dans la capacité de le faire donc on vit d'autres choses, chacun notre taf mais on est contents de notre taf pour pouvoir faire de la musique, on a tous un taf qui nous permet de partir quand on veut et de faire les tournées qu'on doit faire. Après, évidemment, si on pouvait vivre de ça, on ne demande que ça, mais pour le moment c'est pas possible, on fait avec, on a tous un boulot qui nous permet de jouer donc on fait un maximum avec tout ce qu'on a.

7) Est-ce que tu crois, après dix ans d'existence, pouvoir un jour vivre de la musique?

- Est-ce qu'on pense qu'un jour ça sera possible? Est-ce que tu penses qu'un jour ça sera possible de gagner au loto? c'est un peu ça... On a commencé y'a presque douze ans maintenant, ça a été assez vite, on a fait comme une bonne partie des groupes qui aujourd'hui sont beaucoup plus grands que nous, qui jouent dans des stades et font des premières parties. Nous, au début c'était un peu parti dans ce sens-là, puisque ça avait très très bien marché, on avait vendu beaucoup d'albums au début, on a créé une certaine mode. Après il y a eu certains groupes, comme certains que t'as cités tout à l'heure qui jouent dans cette scène qui s'appelle aujourd'hui metalcore. Ils y ont eu envie et sont allés par une autre porte que nous. Je suis pas en train d'espérer de commencer à faire des grands stades dans un ou deux ans, moi je continue de faire ce que j'ai commencé parce que c'est ça que j'aime. On a jamais été fort en médiatisation de toute façon, ça a toujours été un côté qu'on a négligé. On a pas toujours été les potes de tout le monde, et on a pas cherché à l'être, y'en a qui prennent ça mal et d'autres qui s'en foutent et qui vont au concert, on n'a pas une réputation très positive mais de toute façon on cherche pas à l'avoir.

8) Des regrets par rapport à la médiatisation?

- Non, et de toute façon aucun regret nulle part. Ça fait douze ans que je fais ça, j'ai vingt-sept ans aujourd'hui, ma vie musicale sera encore longue et on apprend tout le temps. C'est pas parce que ça fait douze ans qu'on joue et qu'on fait encore des petites salles que je vais avoir des regrets. Pour moi le plus important, c'est d'être avec mes meilleurs potes et qu'on joue la musique qu'on aime. C'est sûr qu'on aimerait bien faire des plus grosses salles, mais si on le fait pas, tant pis on continuera à jouer.

9) Vous avez dernièrement signé avec GSR Records. Comment ça se passe?

- On a signé avec lui parce qu'il a une bonne distribution. Question distribution, quand on le faisait nous-même ça se passait pas bien parce qu'on était passez organisé pour. Ça se passe bien.

10) Votre dernier album augmente d'un cran dans la brutalité, est-ce dans une logique d'évolution du groupe ou pour marquer une évolution avec Hope You Die By Overdose qui est reconnu comme un album culte?

- Si Hope You Die By Overdose est reconnu comme un album culte, moi j'ai toujours cru que c'est avec le temps que les albums se font. Il y a des gens qui nous disent que ce sont les premiers les albums cultes. C'est sûr que quand on joue les morceaux d'Hope You Die By Overdose on voit qu'ils marchent encore très bien. De toute façon on traite toujours pas dans le même style, il y a chaque fois entre trois et quatre ans entre chaque album pour le moment, là on va essayer d'en faire un dans l'année qui arrive. Mais il faut laisser les albums prendre un peu d'âge. On joue la musique comme on la ressent sans réfléchir, sans se dire "on doit faire ça, ça doit faire ça".

11) Pourquoi le choix de l'anglais pour les paroles?

- Parce qu'on a toujours été influencés par des groupes qui chantent en anglais, et que c'est une langue internationale. Et puis moi je suis Islandais, y'en a un qui est à moitié thaï dans l'équipe, on vient un peu de partout de toute façon. La musique qu'on joue a toujours été chantée en anglais et c'est comme ça que ça sonne le mieux avec la musique.

12) Est-ce que ça pourrait être lié avec l'envie d'être plus médiatisé?

- Non parce que je crois que je me verrais pas chanter Arkangel en français. C'est comme je me verrais pas jouer les rythmes d'Arkangel sur une guitare sèche (rire), non, c'est parce que c'est en anglais que ça sonne. La langue c'est pas ce qu'il y a de plus important, c'est la façon dont sonnent les phrases qui est important et cette façon ne sonnerait jamais en français comme elle sonne en anglais.

13) Qu'est-ce que tu penses de la situation actuelle du Monde?

- Je pense que les gens feraient bien de moins penser à chacun pour soi, à toujours profiter des autres, c'est ça qui fait la merde qui est dans le Monde. De toute façon l'être humain il est comme ça, on est des animaux comme les autres. La merde elle est là... et c'est pas prêt de changer. Mais voilà on vivra avec, je vais pas changer le monde.

14) Tu penses que l'égoïsme fait partie de la nature humaine?

- Oui bien sûr, et c'est la nature humaine qui fait que le Monde est comme ça. L'être humain est comme ça, c'est une grosse merde et ça changera pas. Pendant que tous les gens écouteront Arkangel ça sera comme ça.

15) Comment as-tu trouvé l'ambiance de ce soir?

- Très très bien, une bonne ambiance, ça s'est bien passé, nickel!

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
DARK BREATH FEST II [Bourg-En-Bresse - 01] > 07-12-2019
DARK BREATH FEST II [01] 07-12-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : HERESY
HERESY
CONCOURS CONCERT : FATALS PICARDS
FATALS PICARDS (42)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours