Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
CRUCIFIED BARBARA
CHRONIQUE CRUCIFIED BARBARA - review
Contact groupe http://www.crucifiedbarbara.com
Audio / Video
Mise en ligne le : 20 février 2009  | Intervieweur : GOHR | Traducteur : GOHR

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salut à vous CRUCIFIED BARBARA, pouvez-vous expliquer le processus d’écriture de « Til death do us a party » ?

Klara : Ouais ! Ca a été un processus d’écriture. Nous avons toutes participé à l’écriture de l’album, mais pas toutes ensembles au même moment. Nous avons pas mal travaillé à partir de nos ordinateurs, en enregistrant des démos et en les envoyant aux autres. Nous avons eu beaucoup d’idées et avons choisi ensemble les chansons.

2) Comment s’est déroulé l’enregistrement du nouvel album ?

Klara : On a démarré l’enregistrement de l’album après la tournée. Mais ça a été assez difficile de trouver la bonne motivation lorsque nous rentrions chez nous car la tournée a été très éprouvante.

Ida : Je pense que l’enregistrement du premier album était vraiment bien, mais quand nous l’avons fait nous n’avions pas les connaissances nécessaires en matière d’enregistrement. Ca a été, bien sur, très agréable de le faire, mais cette fois-ci nous avions plus d’attente à propos du son. Nous avons appris beaucoup du précédent enregistrement, du coup, sur le nouveau ça a été fait de la façon dont nous le voulions avec le producteur et l’ingénieur du son voulus. Nous avons pris notre temps pour essayer les sons des guitares. Mais je ne pense pas que ça ait été plus rapide. Ca a pris des mois car nous avons enregistré à Stockholm et on a du à un moment retourner en Suède.

3) De quoi parlent les textes du nouvel album ?

Mia : Je pense que c’est un mix entre des choses amusantes et d’autres un peu plus sérieuses. La plus part du temps ce sont des textes amusants. J’écris la plus part des textes, mais chacun écrit, donc c’est plus un mixe de nous toutes. Il se pourrait que cette fois-ci les textes soient plus personnels que dans « In distortion we trust ».

4) Est-ce que le fait d’être plus personnel dans les textes signifie que vous avez trouvé l’âme de CRUCIFIED BARBARA ?

Mia : Non, je pense que nous avions déjà l’âme de CRUCIFIED BARBARA. c’était déjà là sur le précédent album, nous l’avons seulement développé.

5) Pourquoi avez vous décidé de travailler avec GMR music ?

Mia : Nous avons entendu des bonnes choses à leurs sujets et le label était intéressé par nous. Et nous sommes satisfaites.

6) Allez-vous découvrir de nouveaux pays avec « Til death do us a party » ?

Mia : On espère bien. Ca serait un vrai plaisir de découvrir de nouveaux pays…

Nicki : Egalement de jouer aux Etats-Unis.

7) Justement, tu parles des Etats-Unis. Cet été j’ai découvert un groupe américain qui s’appel LEVEL-C composé de quatre demoiselles et qui joue du Hard-rock. Comme vous. Que pensez-vous de ces groupes qui marchent dans vos pas ?

Mia : Non, je ne connais pas ce groupe, mais je ne pense pas qu’on puisse dire ça. Je ne pense pas que ces groupes nous copient. Aussi nous n’essayons pas de nous comparer aux autres, on essaie juste de donner le meilleur de nous même. Aussi, une scène Métal faite de femmes est quelque chose de bon. Je ne pense pas qu’il y ait de la compétition, c’est juste pour le fun.

8) Est-ce que la chanson « Danger danger » est une référence au groupe américain du même nom ?

Mia : Non. Avant, nous faisions des références à PANTERA ou METALLICA sur certains titres de « In distortion we trust », mais c’était à nouveau pour le fun. « Danger danger » est à propos du… danger. C’est à propos de l’excitation.

9) Est-ce difficile d’être une femme dans le monde du Métal ?

Ensemble : Non.

Ida : Pas si dur. Je ne pense pas. Je pourrais comparer si j’avais été un homme, mais ce n’est pas le cas. Mais peut-être que des fois ça serait plus simple d’être un homme.

10) Comment vos parents ont-ils réagi quand vous leurs avez dit que vous vouliez devenir des Rockstars ?

Ida : Je pense que nos parents ont eu des réactions un peu différentes mais nous avons toutes grandi dans un univers musical. Je sais que le frère de Klara ainsi que sa mère sont fans. Par exemple, ma mère a mis du temps à comprendre que nous étions devenues importantes et un jour quand elle nous vit à la télévision elle fut obligée de comprendre. Finalement, je pense que toutes nos familles sont fans, d’ailleurs le père de Klara est aussi un fan.

Klara : Le plus grand !

Ida : Evidement c’est une bonne chose qu’ils aient été derrière nous, comme lorsque nous avons eu des problèmes d’argent, comme de nombreux musiciens professionnels.

11) Avez-vous plus de succès auprès des hommes ou auprès des femmes ?

Mia : Et bien… je pense que c’est à peu prêt égal. Nous avons le même succès.

12) Et comment expliquez-vous ce succès ?

Mia : Je ne peux pas l’expliquer (rire). En fait, nous ne pouvions pas imaginer que cela puisse arriver. Nous avons seulement fait ce en quoi nous croyions. Nous avons joué dans des endroits et des endroits différents, ainsi de suite. Le nouvel album n’est même pas encore sorti et on peut espérer qu’il aura de bons échos. En fait, je pense que le principal facteur du succès est du au fait que nous ayons énormément tourné et que nous avons fait beaucoup de concerts. Nous aurons également des festivals cet été et ce printemps.

13) Quelle relation avez-vous avec la France ?

Ida : Elle est très bonne, nous y avons eu beaucoup d’expériences car nous y avons eu beaucoup de soutien. C’est toujours agréable de venir en France parce que nous savons qu’il y aura du monde aux concerts. Par exemple, nous avons tourné aussi en Allemagne pour plusieurs dates, mais pas autant qu’en France. J’espère que nous pourrons avoir plus de concerts avec ce nouvel album.

14) Qu’en est-il du futur de CRUCIFIED BARBARA ? Manger je suppose (l’interview s’est déroulé dans un restaurant parisien).

Mia : Manger oui ! Manger du « fromage » ! Et bien, commencer la tournée, découvrir de nouveaux pays, et en définitive un nouvel album. Boire aussi…

Ida : « Bon appétit » !

15) Si vous avez quelque chose à dire à vos fans ou aux lecteurs de notre webzine la parole est à vous.

Mia : Dans l’espoir que le nouvel album vous plaira et que nous vous verrons sur la tournée.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Hi, Crucified Barbara, can you explain the writing process of « Til death do us a party » ?

Klara : Yeah ! It’s been a long process. We all wrote the album, but not al together at the same time. We worked a lot with our computer, with recording demos and sent it to the others. We had a lot of ideas and we chose the songs together.

2) How went the recording of this new album ?

Klara : We started the recording of the album after touring. But it has been really difficult to get the nice motivation as we were going back home because we had a very hard touring.

Ida : I think the first album was something realy good, but when we did it we don’t had the nice knowledges about recording. It was of course very fun to do that, but this time we had more expectations about the sound. We lurned a lot of the last recording process so the new was more the way we wanted, and we choose the sound ingeener and the producer. We took the time to try the nice guitar sound. But, I don’t think it went faster. It took about monthes because the recording occured in Stockholm and we had to go back a moment in Sweden.

3) What do the lyrics of the new album talk about ?

Mia : I think it’s a mix about things funny and some things a bit more serious. Most of the time that’s fun. I write the most of the lyrics but evrey body write as well, so that a mix of us all. I think this time, the lyrics might be more personal than on « In distortion we trust ».

4) Does the fact of having some lyrics more personnal mean that you’ve found the soul of CRUCIFIED BARBARA ?

Mia : No, I think the « soul » of CRUCIFIED BARBARA was still here on the previous record but this one developed it.

5) Why did you chose to work with GMR music ?

Mia : We heared nice things about their work and the label was interested about us and we are satisfied.

6) Are you going to discover some new countries with « Til death do us a party » ?

Mia : We hope so. It would be a real pleasure to discover new places in Europa.

Nicki : And also to come to the US !

7) You’re talking about the US and it reminds me something ! I eared this sumer an americain women band, call LEVEL-C that sounds a bit like you. What do you think about this kinds of bands which are a bit walking in your steps ?

Mia : No, I don’t know that band but I don’t think we can’t say that. I don’t think these bands copy us. Also we don’t try to compare us to the others, we only try to be the best we can do. Also a scene about women line-up in metal is something good, I don’t think there’s some competition, that’s just some fun.

8) Is the song « Danger danger » a reference to the American band DANGER DANGER ?

Mia : No. Before we did some references to PANTERA or METALLICA in some titles of « In distortion we trust », but it was again for fun. « Danger danger » is just about… danger. Well it’s about excitement.

9) Is it hard to be a woman in the world of Metal ?

Together : No

Ida : Not so hard. I don’t think so. I could have compared if I would have been a man but that is not the case. But maybe sometimes it should be easier to be a man…

10) How did your parents reactd when you told them you wanted to be Rockstars ?

Ida : I think our parents had some reactions a bit differents but we all grew up in a musical environment. I know Klara’s brother and mother are fans. For example my mother took a long time to realize we were becoming, and one day when she had to see us on a TV show she understood. Well finally, I think all our families are fan, also Klara’s father who is a fan.

Klara : The biggest one !

Ida : Obviously, it was a nice thing to have them to follow us, when we had some money problems like a lot of professional musicians

11) Have you got more success with the men or the women ?

Mia : Well… I think’s that equal. We have the same success…

12) And how can you explain that sucess ?

Mia : I can’t explain that (laught). Well we didn’t expet what could happen. We just do what we trusted in, we got to play some show in countries and in countries again. The second album has’nt just realized yet and we may think it’s gonna have a nice follow. Well, I think the fact that we have some succes must be linked to the fact that we have been touring a lot, we played a lot of show. Also, we will have some festivals this summer and spring.

13) What is your relationship to the France ?

Ida : It’s really good, we had many experiences because there were a big support for us in France. It’s always good to come to France because we know that we will have people to the shows. For exemple we have been touring in others countires, like Gemany for a few time, but not as much as in France, I hope we will have much more shows with the new record.

14) What about the future of CRUCIFIED BARBARA ? Eating I presume ? (The interview occured in a restaurant).

Mia : Eating yes ! Eating some « fromage » ! Well, started touring, maybe discover new countries and an other album afterwhile. Driking also…

Ida : « Bon appétit » !

15) If you’ve got somethings to tell to your fans or to the readers of our webzine it’s up to you !

Mia : Hope you will like the new album and hope to see you on the touring

PARTAGER :