Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
7 WEEKS
CHRONIQUE 7 WEEKS - review
Contact groupe http://www.7weeks.fr
Audio / Video
Mise en ligne le : 27 juillet 2009  | Intervieweur : Black.Roger | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01) Bonjour 7 WEEKS, les lecteurs de Pavillon666 ont déjà fait connaissance avec vous lors de la sortie en 2007 de votre EP "B(l)ack Days", alors quel est votre humeur avant la sortie incessante de votre premier album ?

Très bonne même si on est pressé que ça sorte car le disque est prêt depuis avril. Nous pensions le sortir en autoprod’ et au dernier moment on a trouvé un deal avec Anticraft, ce qui nous a fait reculer la sortie à septembre. On est aussi toujours un peu anxieux des premiers retours, mais pour l’instant ça se passe plutôt pas mal.

02) "All Channels Off" a dû représenter beaucoup de travail au niveau composition et enregistrement, racontez nous un peu tout ça.

Effectivement « All Channels Off » a demandé beaucoup de travail mais surtout beaucoup de remise en question. En sortant de la tournée B(l)ack Days en juin 2008, on a voulu enregistrer une première salve de morceaux mais ça n’a pas fonctionné on a rien gardé. On a fait un break et je me suis remis à composer pour la rentrée et j’ai contacté les gars de Destruction Inc pour aller chez eux, on avait besoin de changer nos habitudes. Cela a résulté d’une super émulation et d’une redéfinition de notre son. On a essayé pas mal de choses malgré le peu de temps dont on a disposé (les 10 titres représentent 30h d’enregistrement) et le résultat nous a scotché : le son était puissant et collait vraiment bien au style. Le point fort de cette rencontre c’est de nous avoir un peu décomplexé face à notre style hybride et d’avoir mieux défini et mis en valeur ce son crado et lourd, le son de 7 WEEKS.


03) Avec cet album, vous semblez avoir trouvé définitivement votre style, mais comment se présentera la suite, innovations où pas ?

Je ne sais pas si on a trouvé notre style définitif, mais en tous les cas c’en est une étape vraiment importante. La forme importe peu en fait pour nous, on essaye de se remettre souvent en question, et l’avenir peut être envisagé de plein de manières. En tous les cas, les innovations nous branchent, on incorpore depuis longtemps des samples dans nos concerts pour lier les morceaux, c’est quelque chose que l’on pourrait développer par exemple, pourquoi pas … On ne fait pas un style vraiment balisé par des codes ou des poncifs, on est assez libre de faire ce qu’on veut sans renier le groupe : c’est un avantage artistique mais ça peut être un désavantage promotionnel !

04) Comment s'est passé l'aventure scénique au Printemps de Bourges, qu'en avez-vous retiré ?

Super bien ! On flippait un peu car c’est pas vraiment un festival à connotation rock et metal mais ça l’a fait et on a eu plein de bons retours, y’a même le programmateur du ROCK FOR PEOPLE (Arctic Monkeys, Placebo, Static-X…) qui est venu nous voir à la fin pour nous proposer de jouer sur la main stage ! C’est l’occasion de rencontrer pas mal de prog et de pro en peu de temps.
On a un peu surpris mais dans le bon sens du terme, juste 1 ou 2 qui ont trouvé ça trop fort !

05) Allez vous maintenant multiplier les concerts dans l'hexagone, mais aussi ailleurs ?

A la rentrée on commence à avoir une petite tournée bien cool avec que des bonnes salles, en novembre on part avec Mudweiser et Loading Data (2 groupes qu’on adore) pour le Stoner Fall 2009 sur un tour d’une dizaine de dates. Et on est en train de monter une tournée pour la Rep Tchèque en fin d’année si possible avec les retours qu’on a eu du Rock For People. Donc ça s’annonce pas mal !
On espère que la sortie du disque va nous faire avoir plus de dates encore sur 2010.

06) Avec qui aimeriez-vous partager l'affiche dans le futur ?

Bien sur on aimerait partager les tournées des « grands » comme QOTSA, Foo Fighters, Metallica etc… mais c’est toujours assez compliqué et un peu hors d’atteinte pour nous! Personnellement je serais comme un fou de pouvoir jouer pour la reformation de Faith No More, on joue le même soir qu’eux pour leur passage en France et je ne pourrai donc pas les voir. C’est vraiment LE groupe de cette envergure que j’aurais voulu voir et avec qui j’aurais voulu partager l’affiche.

07) Hormis les prestations "live", avez vous d'autre projets actuellement ?

Les projets habituels : commencer la composition de nouveaux morceaux en parallèle des concerts, et on aimerait bien travailler sur une vidéo. Pourquoi pas faire la musique d’un court métrage…si on nous le propose.

08) Si un gros label frappait à votre porte, que lui diriez-vous pour qu'il vous signe ?

Je me demande si c’est pas devenu un peu obsolète ce genre de fantasme, aujourd’hui les grosses boites qui signent des artistes c’est pour en faire du développement, s’occuper des disques mais surtout des tournées et du merchandising pour une fois de plus prendre de la thune. J’ai rien contre le fait d’être chez une major ou un gros label, c’est juste que à peine en train de digérer la perte de la musique physique, ils sont en train de foncer comme des bœufs dans l’économie des tournées.
Jamais ça ne parle d’artistique, c’est toujours des remaniements à finalités économiques … et ça, ça devient lassant.
On a été en pourparlers avec des petits labels mais on s’en mutuellement rendu compte qu’on travaille nous-mêmes déjà comme un label avec F2M Planet (notre asso-label) et qu’il y avait plutôt intérêt à trouver un distributeur, ce qu’on a fait.
Je pense que chacun doit remonter les manches et en vouloir, c’est le seul moyen de s’en sortir.

09) Le, ou les mots de la fin, c'est pour vous, alors nous vous écoutons.

Merci de nous avoir accordé de l’attention, keep the faith !!

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :