last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
APPOLLONIA
CHRONIQUE APPOLLONIA - review
Contact groupe http://myspace.com/appolloniageeks
Audio / Video
Mise en ligne le : 02 mars 2010  | Intervieweur : MazaK | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Pavillon666: Salut à vous! Pouvez-vous présenter votre groupe et nous donner quelques explications sur le patronyme Appollonia?

-Vincent : Salut Mazak. Oui oui, bien sur qu’on peut se présenter… donc nous sommes trois Bordelais en moyenne âgés de 27 ans: Christophe à la batterie, Olivier qui essaye de jouer de la basse et moi à la gratte. Olivier et moi nous partageons également le chant. Voilà pour la forme. On se connaît tous les trois depuis un peu plus d’une dizaine d’années maintenant et je pense qu’on a du se décider à faire de la musique ensemble il y a… 5 ans de ça environ je dirais. Depuis, on a sorti une démo en 2006, limitée à 100 exemplaires avec une prod à te faire pâlir un Darkthrone, un premier album, « Among wolves » en 2008 et un second, une petite année après, « Blank solstice », en 2009 donc. Voilà pour ce qui est des présentations. Au niveau du nom Appollonia, c’est juste un joli prénom féminin méditerranéen… enfin joli… autant je trouve ça joli portée par une fille, autant pour un groupe de rock, je trouve ça assez calamiteux au final en fait ! Haha ! Non vraiment, on aurait pu mieux faire je pense à ce niveau là… m’enfin les noms, j’ai toujours l’impression que c’est un peu ridicule… ou du moins, j’ai souvent du mal à en avoir de bons qui me viennent spontanément. Tu prends les plus grands groupes de hard-rock/metal, Metallica, Iron Maiden, Guns N’ Roses,… c’est à mourir de nullité quand même au niveau du patronyme mais bon… je crois que les gens ont su en faire fi. Enfin bref, Appollonia, c’était le titre de travail d’une chanson de Team Sleep, j’ai trouvé ça joli, je l’ai proposé aux deux autres, ils ont aimé, voilà… pas de grande histoire derrière.

Pavillon666: "Blank solstice" votre nouvel album est tout en contraste, à la fois violent et à la fois très mélodique dans une approche quasi pop. Quelles sont vos principales influences et comment est né ce mélange improbable?

-Vincent: Ca me fait très plaisir que tu remarques ça parce que, certes, dans l’ensemble, les chroniques ont été très positives, mais on en a aussi eu deux-trois où les mecs balançaient pas mal avec pour seul argument « c’est du postcore de base ». Autant j’ai l’impression d’être ouvert à la critique, autant quand je lis qu’Appollonia, ça va, ça s’écoute mais que c’est juste un rip-off de plus d’Isis et de Cult Of Luna, ça me fait super mal et j’ai du mal à comprendre d’où ça vient. On n’a pas la prétention de réinventer quoi que ce soit non plus, ni de changer la face du rock’n’roll à chaque riff, juste la volonté d’essayé de proposer autre chose qu’une simple copie des groupes qu’on aime. Pour en revenir à ta question, je pense que ce « mélange improbable » pour reprendre tes mots, il est assez irréfléchi en fait. Je pense surtout que ça vient du fait qu'on soit tous de gros fans de Musique en général et pas juste de hardcore, de metal ou de trucs qui chient non-stop. Je pense aussi que tous ces groupes de hard-rock dont j'étais fana étant gamin ont marqué mon écriture. Je n’aurai sans doute pas cette approche, comme tu le dis, « quasi pop » du hardcore sans eux. Ce goût pour la « chanson » et le catchy. Je sais que beaucoup de gens, surtout dans notre scène, vomissent tous ces groupes mais moi je les adore encore.
Tout comme j’adore des groupes beaucoup plus pop comme Weezer, Nada Surf, des trucs de hip-hop, tous ces groupes de metal old-school qui font rire les copains, beaucoup de choses différentes qui font qu’au final, tout ça se mélange aux influences hardcore moderne plus dures et plus évidentes de notre musique pour donner ce qu’on fait. Ce côté « groupe de fans de rock qui jouent du hardcore » comme j’ai pu le lire je ne sais plus où. Après, c’est aussi quelque chose qu’on nous reproche parfois. Le côté un peu trop polissé de notre musique, l’absence de trois couches de crasse et de deux tonneaux de haine, ce côté un peu le cul entre deux chaises… mais bon, ça, je comprends tout à fait d'où ça vient et je l’accepte complètement. Parce qu’au final, quelque part, c’est totalement nous.

-Olivier: L'absence de repères clairement identifiables déstabilise toujours et les gens doivent s'y retrouver et se rassurer en te casant, quitte a le faire de force, dans le style du moment. Et puis de toute façon tu n'es jamais trop ceci ou parfois tu es trop cela...contenter tous le monde n'est pas possible...mais nous nous efforçons à conserver ces ponts musicaux tant que cela nous vient spontanément!

-Christophe: Oui c’est vrai que l’on joue cette musique spontanément et naturellement. Donc c’est certain que la musique que l’on écoute nous influence beaucoup, mais notre musique reflète également bien nos personnalités, nos natures. Tous ça est très lié. Après ce qui est intéressant est que le mélange de nos 3 personnalités et de nos propres influences musicales se combinent plutôt bien et créent une musique assez homogène… Personnellement, pour ce qui des influences musicales, il n’ya aucun style qui me dérange vraiment, même si j’ai plus d’affinités avec le rock en général bien sur…

Pavillon666: Pour l'enregistrement vous avez travaillé avec Franck Hueso qui est connu pour son travail avec Hacride et des combos plutôt orientés metal moderne, comment vous est venue l'idée de travailler avec lui?

-Vincent: C'est vrai qu'au départ le choix peut paraître surprenant mais les gens oublient vite ou ne savent pas forcément que Franck a aussi bossé avec un groupe comme Hellmotel qui est peut-être plus proche de nous que ne peut l'être Hacride. Qui plus est, c'est vraiment un mec ouvert, un gros fan de musique, pas juste de metal. Cela dit, notre relation avec Franck ne date pas seulement du dernier album puisqu'il avait également produit notre premier disque, "Among wolves". A l'époque, on l'avait choisi parce que c'était l'un des rares producteurs de notre pays qui semblait respecter l'identité des groupes. C'est-à-dire que tout en gardant un rendu très propre, il ne faisait pas sonner Hacride de la même façon qu'Hellmotel ou Hellmotel de la même façon qu'Inside Conflict. C'est vraiment quelque chose qui nous avait séduit à l'époque. On l'avait donc contacté, on lui avait envoyé les morceaux et il avait été super enthousiaste... on l'avait ensuite rencontré et le feeling était de suite passé très naturellement.
Par la suite, c'est quelqu'un à qui on s'est beaucoup attaché pendant l'enregistrement du premier album donc très logiquement, on a voulu refaire le second avec lui... je ne sais pas si on continuera avec Franck pour le troisième parce que malgré tous les efforts qu'il consent à chaque fois, d'enregistrer avec lui a financièrement un coût qu'on a désormais du mal à assumer et qui nous oblige à enregistrer dans la précipitation... on y réfléchie. Je ne cache pas non plus que la production m'intéresse et que j'ai envi d'essayer d'enregistrer le troisième nous-mêmes... c'est un challenge qui m'intéresse en tout cas... même si je sens pas mal de réticence à cette idée chez mes deux compères. :) Quitte à le faire mixer et masteriser par Franck si je sens qu'on s'y perd... mais l'idée me botte en tout cas...

-Christophe: En tous les cas le fait d’enregistrer nous-mêmes nous permettra de personnaliser encore plus l’album. Mais comme le dit Vincent encore faut-il que le manque d’expérience dans ce domaine ne nous fasse pas défaut…

Pavillon666: Si je vous dis que votre album possède pas mal de sonorités seventies, vous adhérez ou bien?

-Vincent: Je ne le prends pas mal en tout cas! C'est marrant parce que c'est quelque chose que j'aurai voulu creuser avec toi... savoir d'où cette sensation te venait. C'est un peu le problème des interviews par mail, le manque d'interactivité. Je pense voir d'où ça peut venir... peut-être du riffing qui comporte effectivement de plus en plus de réminiscence des seventies. C'est nouveau pour nous ça d'ailleurs et je ne sais absolument pas d'où ça vient. Plus le temps passe et plus j'ai l'impression que ces influences remontent naturellement à moi... je n'ai pourtant pas l'impression d'écouter plus de musique de cette époque qu'au moment de l'écriture d'"Among wolves" qui lui, par contre, était un disque très froid, et bien loin de tout ça. Je sais qu'on a voulu un peu plus travailler sur le groove sur "Blank solstice"... ça vient peut-être de là également. La question est intéressante en tout cas et j'y adhère effectivement... j'ai même l'impression que c'est quelque chose qui tend de plus en plus à se prononcer sur les nouveaux morceaux sur lesquels on travaille actuellement. Bien loin de nous l'idée de vouloir coller à un quelconque revival en tout cas...

-Olivier: Les morceaux les plus récemment composés sur "Blank Solstice" possèdent effectivement une touche un peu plus seventies, ce qui continue d'ailleurs sur les nouvelles compos en route, qui contiendront des riffs d'influences plus “Métal ou Hard-Rock classique” je trouve. C'est du moins ce dont j'ai l'impression, les autres peuvent y entendre autre chose. Par contre, pour en revenir au dernier album j'y entends pour ma part des réminiscences eighties...je ne sais pas, je trouve que pour certains titres ou sur certains plans Franck leur donné une couleur cold-wave pas désagréable!

Pavillon666: Vous êtes deux dans le groupe à partager les vocaux. L'idée est venue naturellement?

-Vincent: Complètement! Mais c'est surtout qu'on a cherché pendant tellement de temps quelqu'un à mettre derrière le micro qu'à un moment, on en a eu ras-le-bol et qu'on a décidé de s'en charger nous-mêmes. Dès le départ, Oliv' avait cette gueulante terrible, moi j'avais pas grand chose mais le peu que j'avais complétait bien ce que lui amenait donc l'idée de se partager le chant a été adoptée dès le moment où on a abandonné celle de trouver un chanteur. Peut-être qu'on aurait du persister un peu plus dans nos recherches nous diront certains! Haha! C'est vrai qu'on a une bonne marge de progression à ce niveau là... c'est en tout cas l'un des objectifs du troisième album, de vraiment soigner le chant.

-Olivier: Oui, pourtant ce n'est vraiment pas naturel pour nous de pousser la chansonnette, n'étant déjà pas au départ des musiciens accomplis, l'ajout du chant en live est plutôt vécu comme une charge supplémentaire. Cela permet toutefois de s'investir émotionnellement d'avantage. Pour les enregistrements, les prises chants sont synonymes de souffrances généralement, mais aussi de véritable défouloir...l'idée du double chant s'est imposée d'elle-même, ce schéma rend la musique d'autant plus dynamique et puis encore une fois...on n'est jamais mieux servi que par soi-même!

Pavillon666: Avez-vous prévu une tournée pour la promotion de ce nouvel album?

-Vincent: Une tournée à proprement parler, non. A cause de nos boulots respectifs, c'est compliqué... et quand bien même ça ne le serait pas, on a pas mal de difficultés à trouver des gens motivés à l'idée de nous faire jouer... c'est surtout ça le principal problème en fait. Donc on fait au mieux, des petites salves de deux-trois dates à droite à gauche... on a fait Bordeaux, Angers, Poitiers en fin d'année dernière, là on va se faire Lille, Naaldwijk (NL), Kortrijk (BE), Rennes, Nantes, Tours, Lannion, Tarbes, Castandet et pour la suite on verra... on est ouvert à tout en tout cas...

Pavillon666: Vos coups de cœur musicaux du moment ?

-Vincent: Ils sont nombreux et assez désordonnés mais pour prendre les trois derniers groupes qui m'ont le plus marqués, je dirais La Rumeur, Fall Of Efrafa et The Xx. La Rumeur, que j'ai découvert récemment avec 10 ans de retard, parce que ça faisait bien longtemps que je n'avais pas entendu du rap Français de si bonne tenue et parce qu'un mec comme Hamé a un niveau d'écriture que je trouve assez hallucinant. C'est juste, lettré, poétique tout en étant super dur et froid, non vraiment, c'est très fort. J'aime aussi beaucoup ce que font ses compères mais lui a ce petit surplus de poésie dans ses textes que je trouve très beau, très fort. Donc voilà, La Rumeur. Fall Of Efrafa ensuite pour leur trilogie. Le concept est chouette et leur musique sincère. La sincérité, les tripes, c'est d'ailleurs ce qui sauve pas mal leur dernier album, "Inlé", à mon sens parce que pour le coup, dans le genre rip-off de Cult Of Luna, Icos et toute leur clique Nordique, il se pose un peu là. Très bon groupe cela dit. Et The Xx pour finir parce qu'à 18 ans à peine, ils arrivent à te pondre une espèce de pop super minimaliste et sombre que je trouve très belle... pas très variée mais très belle. Voilà pour moi...

-Olivier: mes écoutes du moment sont faites des classiques de SunnO))) et Earth, des derniers Doomriders, Baroness et Saviours et des vieux Damad, Integrity et Turmoil...de quoi rendre tous le monde heureux non?

-Christophe: J’écoute pas mal de rock stoner en ce moment. Dernièrement j’ai bien aimé Them croocked vultures. Ces 3 gars ont un super feeling et leur musique est vraiment pleine d’énergie. J’écoute aussi le dernier Hacride qui est très riche, et je me suis replongé dans l’album "Panopticon" d’Isis.

Pavillon666: On peut en connaitre un peu plus concernant les textes d'Appollonia?

-Vincent: Haaa...! ma question préférée! Haha! J'ai toujours un peu de mal à parler de mes textes... non seulement parce que je n'aime pas trop ça mais aussi parce que j'aime bien laisser certaines choses à l'appréciation du lecteur. Vu que les textes ne sont pas forcément super audibles, on a toujours pris soin de les faire figurer dans les livrets de nos albums donc voilà, pour ceux que ça intéresse, ils sont facilement trouvables. Sur le dernier, disons que beaucoup de choses se mélangent à la confusion personnelle sur laquelle j'aime bien écrire... l'abandon social, le n'importe quoi écologique, l'acceptation de l'homosexualité, le droit à l'avortement, l'envie de vivre simplement, les invasions militaires, deux-trois trucs un peu plus perso que je me garde... enfin voilà, rien de bien original en somme. J'essaye en tout cas, modestement, d'écrire des textes un peu imagés pour ne pas que tout ça soit trop frontal ou trop bourrin dans la forme. Je ne sais pas si ça intéresse grand monde mais j'essaye en tout cas...

-Olivier: Les textes c'est Vincent qui s'en occupe (comme le reste d'ailleurs!) donc libre à lui de les expliquer ou non...pour ce que j'en ressors je me sens touché à mon niveau par ses thèmes et par mes propres interprétations, nous partageons sensiblement la même vision des choses.

Pavillon666: Artistiquement parlant et hormis la musique quelles sont vos passions?

-Vincent: J'hésite à mentir à cette question! Haha! Artistiquement, c'est vrai qu'à part la musique dont je suis un gros client, je ne m'intéresse pas forcément à grand chose... au cinéma un peu mais vite fait. Pour être honnête, j'ai quand même un indéniable petit côté bovin dans la vie de tous les jours... le foot étant de loin ce qui m'intéresse le plus après la musique... mais je ne suis pas sur que ça rentre dans la catégorie "artistique" sur laquelle portait la question! Haha! Mon dieu... j'espère que les deux autres relèveront un peu le niveau là...

-Olivier: Les arts plastiques m'interpellent, même si je ne suis pas calé en histoire de l'art et gorgé de références, je reste sensible aux beaux visuels...qui sont étroitement liés au domaine musical.
J'ai toujours été un grand fan de belles pochettes ou de beaux posters, héhé! Voilà pourquoi nous avons tenu pour chaque sortie à soigner le visuel ou à proposer quelque chose de différent. Notamment pour "Blank Solstice" ou nous avons encore une fois laissé carte blanche à Jüül. N'en déplaise à nombre de critiques, pour qui les codes du Hardcore ou du Métal on été secoués avec cette double pochette conceptuelle, se rapprochant plus de l'arty-naïf minimaliste que du evil-tough guy spirit!

-Christophe: Je suis assez sensible à l’art en général mais je suis loin d’être « boulimique » dans ce domaine. J’aime bien le sport également, la nature etc… Pour être un peu plus précis je m’intéresse de plus en plus à l’humain en général et à la spiritualité. D’ailleurs j’adore les groupes qui mélangent l’art à la spiritualité comme Tool ou Gojira, leur message et leur univers m’inspirent beaucoup…

Pavillon666: Merci! On vous souhaite le meilleur pour la suite et la conclusion vous appartient!

-Vincent: Hé ben merci à toi surtout oui! Au plaisir de se rencontrer et de croiser un jour les deux autres personnes qui auront lu cette interview jusqu'au bout... merci les gars... :D

-Olivier: merci pour ton intérêt, cela réconforte et motive à en faire encore plus...l'investissement personnel et financier n'est pas vain si l'on peut toucher quelques personnes de la sorte...tout en continuant avant tout à se faire plaisir...n'est-ce pas ça la musique: de l'égoïsme que l'on partage!

-Christophe: Merci beaucoup! Prenez soin de vous et penser à ouvrir votre troisième œil pour ceux que ça intéresse, ça vaut le coup …!

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
ATTILA [Lyon - 69] > 12-12-2019
ATTILA [69] 12-12-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : ULTRA VOMIT
ULTRA VOMIT (42)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours