last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
SOL NIGER
CHRONIQUE SOL NIGER - review
Contact groupe http://www.myspace.com/solnigerpau
Audio / Video
Mise en ligne le : 16 septembre 2011  | Intervieweur : GOHR | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
*** Salut à vous Solniger, pouvez-vous, vous présenter ?

SOL NIGER est un groupe de Metal originaire de la région Paloise, formé en 2005. Celui-ci est issu de la réunion de plusieurs activiste de la scène musicale Béarnaise. Jusqu'à présent nous avons effectué une cinquantaine de concerts de Bordeaux à Toulouse en passant par Bayonne...

*** Que signifie Sol Niger ?

Sol Niger signifie en Latin « journée funeste ». On a choisi un nom qui colle bien avec nos paroles.

*** Comment s’est déroulé la composition de « Condamné » ? Quel était l’objectif ? Etes-vous satisfaits du résultat ?

Nous n’avons pas composé spécifiquement pour cet EP, nous avions plus d’une dixaines de morceaux composés au fil du temps en répé et nous en avons choisis 6 qui reflètent au maximum ce que notre style peut donner en live, puisque l’objectif principal pour nous reste la scène.

On re trouve donc des vieux morceau composés au tout début du groupe comme « tolérence zéro » et d’autre beaucoup plus récents comme « plus rien ».

Au final on est content du résultat !


*** Comment s’est déroulé l’enregistrement de « Condamné » ? Qui s’est chargé du mixage et du mastering ?

Ca faisait un moment que nous voulions enregistrer du nouveau son car notre première démo de 2007 commence à sérieusement dater et nous avions pas mal évolué.

Cependant, comme beaucoup, nous n’avions pas trop de budget alors on a décidé de faire avec les moyens du bord. On a d’abords enregistré la batterie sur une batterie électronique puis le reste dans le home studio de Romain, notre guitariste. C’est ensuite Nicolas Francelle, ex-batteur de Stormblast et actuellement batteur de Gaiden qui nous a fait un super boulot de mix et de masteuring.


*** Je pense que votre style est qualifiable de death’n’roll, or mis à part Phazm, il n’y a pas en France de groupes véritablement connus qui pratiquent ce genre. Avez-vous opté spontanément pour ce style où était-ce une façon consciente de vous positionner par rapport aux styles les plus pratiqués comme le Deathcore ?

Pour être honnête, c’est bien la première fois que l’on qualifie notre style de death n’roll ! On a plus tendance à le définir comme du trash death. Ceci dit, bien qu’on ne cherche pas spontannément à faire un style particulier, on essaye toujours de chercher une certaine originalité que ce soit dans le son dans les riffs ou dans les structures.

Ensuite le mélange de nos influence entre le Old School et le metal plus moderne fait le reste et nous donne on l’espère une certaine identité.

*** De quoi parlent les textes de « Condamné » ?

» J'essaye de voir tous les cotés négatifs de ce qui nous entoure. Je n'ai pas de concept ni de sujet précis. Quelque chose va attirer mon attention et me faire réagir (un fait divers, une personne, une maladie, une guerre, des dégâts naturelles, la politique...), c'est de là que je tire mon inspiration, mais cela ne veut pas dire que je suis en dépression. Loin de là, c'est mon exutoire » (Stef chanteur).

*** L’arbre rouge qui figure sur la pochette est-il une référence à
Gojira ? Avez-vous une affinité particulière avec ce groupe ?

A vrai dire on ne sait jamais posé la question ! C’est la copine du bassisite, Christine Lanusse, qui a fait l’artwork et on lui a donné carte blanche sur la base d’une dualité nature/industrie assez proche de nos paroles. Donc rien de volontaire même si c’est vrai que ça ressemble un peu.

Après, il est clair que Gojira a profondément marqué l’ensemble des groupes métal du Sud Ouest et même de France maintenant, on ne fait pas exception. Pour notre part nous les suivons depuis le tout début, on a pu partagé des scènes avec nos anciens groupes et on espère vraiment pouvoir renouveler l’expérience avec Sol Niger !

J’ai été un peu surpris par le format de votre galette qui est plus longue qu’un Ep traditionnel et plus courte qu’un véritable cd. Pourquoi ce choix ?

L’objectif n’était pas de sortir un album ultra abouti mais une galette simple et courte afin de démarcher au maximum avec un son le plus propre possible.

Il s’agit surtout de pouvoir démarcher les labels, les assos et les salles de concert.

Quand on voit la qualité des productions des albums qui sortent en ce moment sur la scène Française, ça montre que sans un budjet très important ou l’aide d’un label, il est dur de rivaliser en terme de son.

Du coup on espère que cet EP nous fera remarquer afin d’avoir le coup de pouce nécessaire qui nous permettra de sortir un album tel qu’on le souhaite.

*** Qu’en est-il du futur du groupe ?

On est en pleine phase de promo actuellement pour défendre notre son sur scène et auprès des labels.

Ensuite on continue à composer de nouveaux morceaux en essayant de constamment nous renouveler.

*** Quel est la principale difficulté que rencontre un groupe de votre envergure ?

La principale difficulté ? L’argent !

Le problème c’est qu’aujourd’hui quand t’essayes de faire du bon son, ça coute très cher, que ce soit en matos , en enregistrement, en déplacement…

On a un foisonnement de groupes sur la scène française et il est très difficile de sortir du lot, donc d’avoir un label, de trouver des dates...

Résultat : tu dois te financer seul tes disques, tu n’arrives que rarement à te faire payer lorsque tu joues, le simple fait d’être défraillé, ne serait-ce que parciellement, quand tu fait 500 bornes pour un concert devient la lutte, et parfois tu es même obligé de payer pour jouer !!!

Heureusement c’est une passion, alors on prend sur notre argent personnel pour aller jouer, ou pour sortir des disques, pour faire la promo. Mais c’est un élément évident qui freine la progression de pas mal de groupe, il faut bien le dire, même si on sait que le sujet est souvent tabou dans le milieu.

*** Si vous avez quelque chose à dire aux lecteurs de notre webzine ou à vos fans la parole est à vous.

Aller jeter une oreille à notre EP, et surtout venez nous voir en concert. Si on ne passe pas près de chez vous alors soufflez notre nom aux assos locales !

Et merci à tous ceux qui soutiennent les groupes commes les notres, pavillon 666 en premier !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
NERVOSA [LYON - 69] > 23-07-2019
NERVOSA [69] 23-07-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : BLACK BOMB A
BLACK BOMB A (28)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours