Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
ABSYNTHIA
CHRONIQUE ABSYNTHIA - review
Contact groupe http://www.absynthia.fr
Audio / Video
Mise en ligne le : 20 décembre 2011  | Intervieweur : Bakounine | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Bonjour, Stefan et salut à vous, gens d\'Absynthia. Tout d\'abord, pourriez-vous vous présenter un peu ainsi que la genèse de ce projet d\'envergure, tant conceptuel que musical ?

J'ai commencé l'écriture de la nouvelle "Absynthia" en 2003.2004. A cette époque j'ai rédigé l'histoire parallèlement à la création de la partie musicale. Avec Christian, à l'époque arrangeur sur mes idées, nous avons pendant nos temps libres de 2004 à 2009, préparé des pré maquettes d'une partie des titres chantés du projet qui en comporte 19.
En 2010, grâce à une subvention, nous avons autoproduit et sortie l'album "Absynthia, le réveil d'Absynthia" qui est un album promotionnel représentant un tiers de ce qui va devenir le spectacle. A l'issu de cette sortie, poussé par l'équipe, j'ai choisi de perpétuer l'aventure en démarrant la mise en scène du Rock-Opéra éponyme.

2) De nombreux membres aux backgrounds variés semblent être investis dans Absynthia. Serait-il possible de les présenter brièvement, ainsi que d\'expliquer si possible comment et pourquoi ils se sont-ils retrouvés investis dans le projet (sur casting, par affinités préexistantes...) ?

Certains sont des amis musiciens de longues dates qui ont accepté de partager l'enregistrement de l'album par pur amitié. Quand aux autres, c'est le cas de Sarah notre chanteuse, suite au casting, ils ont adhéré au projet et à ma sensibilité. L'important est que les membres du groupe et l'équipe artistique accèdent à mes émotions et souhaitent partager l'aventure. Donc la relation entre moi et l'artiste et sa motivation sont ultra importantes pour moi et passe avant la technique.

3) Un premier album : \"Le réveil d\'Absynthia\" vient de voir le jour récemment. Pouvez-vous décrire le processus de composition et d\'enregistrement d\'icelui ?
Nous avons 19 titres rock (chanson) et 20 interludes. Il a fallu choisir et réduire à 15 le nombre de morceaux afin de faire une présentation simple du projet global. Les titres sont dans l'ordre chronologique mais ne se suivent pas forcement les uns aux autres.

4) Pouvez-vous brièvement décrire l\'histoire, l\'esprit dans lequel elle a vu le jour ? Est-ce quelque chose de personnel ?
C'est l'histoire d'un amour éternel semblant impossible entre deux immortels qui n'ont de cesse d'essayer de se rencontrer afin de vivre à deux ce qu'ils ressentent dans la solitude.
Absynthia est sans exagération aucune la création de ma vie. Je l'ai écrit par Amour pour la maman de mon second fils. C'est une extrapolation de notre histoire, dans un monde parallèle et imaginaire.

5) Qu\'est-ce qu\'Absynthia exactement ? Une femme réelle, une image, une idée... ?
Bien entendu, Absynthia est une femme réelle, l'Avatar de la femme de ma vie. C'est devenu aussi une idée fixe. Une idée que l'Amour avec un grand "A" est unique et que rien ne peut l'altérer : une utopie sans doute.

6) Les textes en français (ceux des paroles et ceux en plus dans le livret) sont pour le moins fouillés et poétiques. Y-a-t-il des auteurs précis qui ont inspiré votre style d\'écriture ? Avez-vous une formation littéraire ?

Je n'ai pas de formation littéraire. Mais je m'instruit beaucoup, tant dans la lecture que dans les autres supports artistiques. Je crée par images et par émotions que je transcrit ensuite en écrivant les textes et la musique. Maintenant, il est clair que mes influences multidisciplinaires se retrouvent dans ce projet. Anne Rice, Lovecraft, William Blacke sont des auteurs que j'apprécie particulièrement.

7) Musicalement, quelles ont été vos influences principales ? Que pensez-vous d\'une certaine assimilation à des comédies musicales rock comme Starmania ou Notre-Dame de paris et autres choses du domaine de la variété ? Cela vous effraie-t-il ?

Mes influences sont diverses. Des bandes originales de films à la musique classique, en passant par le métal et le rock je n'ai pas cherché à ressembler à qui que ce soit où quoi que ce soit. Que l'on m'assimile à la variété et aux comédies musicales que vous soulignez ne m'effraie pas outre mesure, car je me suis avant tout mis à nu dans ce projet. Absynthia me ressemble..... Et puis cet album, n'est qu'une partie du projet, et je vous promet que les auditeurs et les spectateurs seront surpris quand ils découvriront la puissance des autres titres. Il nous a fallu faire un choix un peu plus ouvert pour présenter le projet en sortant l'album.

8) De nombreuses plages instrumentales sont insérées entre les titres. Font-elle partie intégrante du concept ou servent-elles de simple pauses entre les vrais morceaux ?

Elles font partie intégrante du concept : ce sont les interludes de chaque tableaux, interludes qui servent de passerelle entre les titres rock.
Et surtout la compréhension du spectacle et de l'histoire passe par elles, et en écoute, et visuellement.

9) Considérez-vous Absynthia comme un projet rock ou metal ? Pourquoi ?

C'est difficile de mettre une étiquette. Je dirais que quand j'écoute la totalité des 39 titres nous nous rapprochons du métal symphonique.
En fait c'est délicat de classifié Absynthia, ce qui nous pose aussi problème quand à l'écoute de l'album : pas assez métal pour les puristes, et trop pour les autres mélomanes. C'est pourquoi je vous conseil d'attendre d'entendre la suite.

10) A l\'avenir quels sont vos objectifs à plus ou moins long terme (spectacles, concerts, DVD...) ?

A moyen terme, préparation d'une bande annonce du spectacle et finalisation de la mise en scène. Maintenant, le nerf de la guerre, c'est le financement et actuellement c'est plutôt laborieux.

11) Apparement de nouveaux musiciens ont gagné le projet depuis l\'entregistrement de cet opus et vous en cherchez encore. Pouvez-vous nous en dire deux mots ? Est-ce que cela va influer profondément sur les sonorités des compositions du groupe ?

Les musiciens qui viennent d'arriver sont là pour la scène avant tout. Mais les titres sont déjà composé et prêt (à l'exception du tout dernier).
Effectivement, ces apports nous ouvre vers d'autres visualisations possible de mes compositions, et nous sommes, Christian (maintenant directeur musical) et moi, à leur écoute pour améliorer le projet.

12) Je suppose (puisque cet album n\'est que \"le réveil d\'Absynthia\") que d\'autres albums devraient voir le jour. Est-ce que ce projet va rester sur le plan de la création celui de Stefan Perbal à 100 % ou plus de place va être laissée aux autres interprètes ?

Je souhaite rectifier une chose : les compos sont de moi, mais sans Christian, Musicien multi-instrumentiste et arrangeur hors pair, Absynthia n'existe pas. Il est, de la même manière que Luigi Intorcia pour les illustrations mon illustrateur de pensées.
De plus, quelques textes de chansons ont été écrits par des proches (comme "L'étrangère") et enfin, certains musiciens ont composé sur les autres titres.

13) Quelle est votre vision globale de la scène rock et metal en france, à l\'heure actuelle ?

Cela reste un peu loin pour moi, car je suis tellement prit par la création et par les spectacles pour lesquels je travaille que je n'ai guère le temps. Je dirai que je suis de prêt ADX et Arkan, Sarah étant aussi la chanteuse du second.

14) C\'est la fin de cette interview, merci beaucoup d\'y avoir répondu. Je vous laisse y poser les ultimes phrases.

"ABSYNTHIA, le réveil d'Absynthia", sera un spectacle (Opéra-rock-métal) de deux heures environs qui vous emménera dans l'écheveau fantasmagorique de deux individus pour qui la vie résonne avec immortalité et souffrance. L'amour évident les rapproche. Les heures maudites s'égrènent : vont-ils se croiser, s'aimer d'un Amour damné. "Libéra me".

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :