Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
(DRAMA)
CHRONIQUE (DRAMA) - review
Contact groupe http://www.facebook.com/dramadoom
Audio / Video
Mise en ligne le : 22 août 2012  | Intervieweur : Bakounine | Traducteur : Bakounine

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salut, (drama) et merci de répondre à cette interview. Pour commencer, pouvez-vous vous présenter, votre line-up et votre histoire musicale ?

Salut, tout d’abord, merci pour cette interview. Notre groupe est composé de cinq membres et notre line-up est le suivant :

Marko : Il s’occupe de toutes les voix, écrit les paroles et est également beaucoup investi dans les arrangements des chansons
Stjepan : Il joue de la basse et est la vraie force créative du groupe
Matko : Il joue la batterie et réfléchit toujours à la manière de rendre les chansons plus progressives et innovantes.
Goran : Il joue la guitare principale et est responsable de la majorité des idées et des titres.
Bruno : Il joue la guitare rythmique et est investi dans la création et l’arrangement de la plupart des titres.

La plupart d’entre nous ont déjà joué dans des groupes rock et metal ce qui fait que lorsque nous nous sommes rencontrés et avons joués ensemble nous avions déjà de l’expérience et nos esprits centrés sur ce que nous voulions jouer et accomplir. Nous venons tous d’horizons musicaux sensiblement différents mais au final, ça s’est révélé être une bonne chose au moment de créer de la musique. Au début, c’est ce qui nous a ralenti pour composer les chansons mais maintenant je peux dire que nous agissons (presque) comme une seule personne ;)

2) Votre premier album « Zastor Tisine » vient juste de sortir. Pouvez-vous nous décrire la manière de composer et d’enregistrer cet opus ?

En fait, nous avons enregistré cet album en 2010 en fait donc on a tendance à ne pas le considérer comme un nouvel album. Après l’avoir enregistré, nous avons envoyé une douzaine de copies et du matériel promotionnel à différents labels en Europe susceptibles de nous signer et nous aider à diffuser notre musique à travers l’Europe. Etant donné que nous avions financé tout par nous-mêmes au début, nous savions que nous ne pouvions pas le promouvoir sans plus d’aide. Après quelques temps, Jeff (d’Altsphere) nous a contacté et donné l’opportunité de rééditer l’album sur son label et de le diffuser à travers l’Europe. Il était le seul, je dois dire, qui a cru en nous et en notre musique, et nous le remercions pour ça :)

3) Quelles sont vos principales influences ? Quel style de musique écoutez-vous d’ordinaire ?

Comme je l’ai dit plus tôt, nous avons grandi dans différents environnements musicaux et avons différents influences musicales. Par exemple, quand Stjepan et moi avons commencé à jouer ensemble, nous jouions surtout de la musique doom/sludge/stoner et des groupes comme Down, Crowbar, Acid Bath, Eyehategod… Ensuite, Stjepan m’a fait découvrir Neurosis, Rwake et Isis et m’a ouvert sur un nouveau monde, haha ;)
Quand Marko et Goran sont arrivés dans le groupe (quelques mois plus tard), ils ont amené avec eux un autre style de musique et d’influences, des groupes comme : Mercyful Fate, Tiamat, Anathema, Nevermore, Opeth… Des choses plus progressives.
Et aujourd’hui nous écoutons tous les styles de musique, vraiment n’importe quoi que nous trouvons bon, mélodique, relaxant, progressif… ce qui dépend du moment.

4) Vous jouez du doom metal mais il y a également des influences folkloriques dans votre musique (notamment dans « Onako Kako Samo Ona Zna »). Est-ce que c’est important pour vous ? Quelle est votre opinion sur la scène folk metal ?
Ce n’est pas qu’insérer des éléments folklorique soit important pour nous mais ça a l’air de bien fonctionner pour le moment, vous savez. C’était vraiment l’idée de Marko et il adore expérimenter ce genre de choses – ajouter des éléments folkloriques et plus acoustiques et doux dans la musique- c’est pour cela que l’album a cette atmosphère particulière, progressive et folk. Nous évoluons de plus en plus en tant que personnes et que groupe donc vous pouvez vous attendre à de plus en plus d’expérimentation de notre part mais sans perdre l’intention de créer des chansons et de la musique dans lesquels il est facile de s’immerger. Nous travaillons actuellement nos talents d’arrangement ;)


5) Est-ce important pour vous d’écrire vos paroles dans votre langue maternelle ou est-ce seulement parce que c’est plus facile pour vous ?

Comme Marco s’occupe de toutes les paroles, notre langue maternelle était le moyen le plus approprié et le plus aisé pour qu’il puisse s’exprimer. Nous l’avons tous accepté et nous ne pouvons imaginer notre musique chantée dans une autre langue. Nous savons qu’il est difficile (presque impossible) pour des gens non slaves de comprendre les paroles (et c’est vraiment dommage parce que ce sont des poésies) mais c’est la voie que nous avons décidé de prendre et elle le restera. Et ça créé également comme une atmosphère pseudo-mystique pour les autres (NdT : les non-slaves) donc ce n’est pas nécessairement une si mauvaise idée que ça ;)

6) Quels sont les thèmes principaux de vos paroles ? Est- ce qu’elles traitent de légendes et d’histoire croate ?

Hehehe, Pas du tout. Je suppose que ce sont les quelques éléments folkloriques qui vous l’ont fait pensé ;) Non, nos paroles traitent surtout des relations entre les gens, l’amour, la haine, la tristesse. Elles sont sombres et dépressives la plupart du temps mais chaque chanson a comme une lumière à la fin, quelque chose d’optimiste ou au moins la résolution de quelque chose. Marko s’exprime personnellement dans chaque chanson mais avec des paroles très poétiques et indirectes. Pensez à Charles Baudelaire et vous y êtes presque :) (mais pas en aussi négatif et auto-destructeur).

7) Vous avez signé sur un petit label français, Altsphere. Pouvez-vous expliquer comment ça s’est passé ?

Comme je l’ai déjà dit (question n°2), nous avons enregistré l’album en 2010 et cherchions quelqu'un qui serait intéressé pour nous signer et pouvoir nous diffuser à travers l’Europe. Jeff était celui-là, et le reste c’est du passé, hahaha :)

8) Pouvez-vous nous parler un peu de votre scène locale ? Y a-t-il des groupes que vous voudrez recommander ?

Notre scène locale, bien que petite est plutôt forte avec quelques groupes qui sont en train de toucher de plus en plus de public comme : Stonebride, Cold Snap, Seven That Spells, Igut…

Le principal problème est que tout le monde voit son propre intérêt et que les salles où on peut organiser des concerts de musique alternative est vraiment petit. Ca veut dire qu’avoir 50 ou 60 personnes dans le public pour un concert est un succès, ce qui est vraiment triste. Les gens préfèrent boire dehors plutôt que de supporter leur scène locale. Je ne sais pas, quelque chose est arrivée au fur et à mesure des années et les gens vivent moins la musique, les mentalités ont changé et la merde commerciale prend de plus en plus de place dans les médias, dans des clubs qui proposent ce type de musique et des gens qui les soutiennent. Ca devient de plus en plus dur de faire ce que la plupart des groupes underground doivent faire. A la fin, on doit toujours se battre avec le temps et l’argent. Si tu as un boulot, tu as l’argent pour soutenir ta passion (jouer et acheter les équipements musicaux) mais tu n’as pas le temps de jouer et vice-versa.

C’est un petit microcosme mais malgré ça, nous avons des bons groupes de qualité qui, si les conditions étaient différentes pourraient, j’en suis sûr, avoir beaucoup beaucoup plus de succés.

9) Quels sont vos projets à venir ? (tournée, autres albums, etc)

En ce moment, nous sommes en train d’écrire des chansons pour notre prochain album. Nous avons écrit trois chansons et nous prévoyons aussi de faire un bon nombre de concerts, à partir de Septembre/Octobre. Nous sommes tous impatient de jouer en concert depuis longtemps et nous y consacrerons toute notre attention très bientôt.

Nous espérons que le prochain album sera prêt d’ici fin 2013.

10) Merci d’avoir répondu à cette interview. Je vous laisse les derniers mots.

Merci encore pour cette opportunité. J’espère qu’un jour nous viendrons en France et que nous ferons une petite tournée en Europe, de preference avec Gojira :)
Cheers !
Bruno

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Hi, (drama) and thank you to answer this interview. First of all, can you introduce yourselves, your line-up and your musical history ?

Hi, first of all thank you for this interview. We are a five-piece band, and our lineup is the following:

Marko – he handles all vocal duties, writes lyrics and he is pretty much involved in arrangements of the songs
Stjepan – plays bass guitar and he is strong creative force of the band
Matko – plays drums and always thing how to make song more progressive and inovative
Goran – plays lead guitar and is responsible for most of the ideas and songs
Bruno – plays rhythm guitar and is involved in creating and arranging of most of the songs

Most of us have previously played in rock and metal bands, therefore when we met and started playing together we have already had experience and we had our minds made up on what we want to play and accomplish. We all came from slightly different musical backgrounds but, in the end, that was a positive thing when creating music. At first, that was the thing that slowed us down when creating songs but today I can say that we (almost) breathe as one ;)


2) Your first album \"Zastor tisine\" just came out. Can you descripe the process to compose and record this opus ?

Well, we recorded that album back in 2010 really so we’re kind of not taking it as a whole new album. After we recorded it, we have sent a dozen of copies and promo material to different record labels who would be interested in signing us and help us with distribution accross the Europe. Given the fact that we have financed the whole thing at first, we knew that we could never promote our album without further help. After a while, Jeff (from Altsphere) contacted us and gave us opportunity to re-release our album on his label and he offered to distribute our album across the Europe. He was the only one, I must say, that believed in us and our music – therefore we thank him for that :)


3) What are your main influences ? What kind of music do you listen usually ?

As I said earlier, we grew up on slightly different music and had different musical influences. For example, when Stjepan and me first started playing together, we played mostly doom/sludge/stoner music and bands such are: Down, Crowbar, Acid Bath, Eyehategod... Then Stjepan introduced me to Neurosis, Rwake and Isis and opened my eyes for whole new world haha ;).

When Marko and Goran got into band (few months later) they brought a whole new spectrum of bands and music into the picture. Bands like: Mercyful Fate, Tiamat, Anathema, Paradise Lost, Nevermore, Opeth… More progressive type of music.

And today we listen all types of music, really anything that we find good, melodic, relaxing, progressive which really depends on the moment.


4) You play doom metal but there are also some folk music influences (especially in \"Onako Kako Samo Ona Zna\"). Is it important for you ? What is your opinion about the folk metal scene ?

It is not that inserting folk elements is that important to us but it kind of felt right at the moment, you know. That was entirely Marko’s idea and he really likes to experiment with that kind of stuff – putting folk and more acoustic and mellow elements into the music – which is the reason why our album has that progressive, folk and special vibe. We’re evolving more and more as persons and as the band so you can expect more and more experimenting from our side but without losing focus on creating music and songs that are easier to sink into. We’re currently working on our arranging skills :)


5) Is it important for you to write lyrics in your own language or is it only because it is easier for you ?

As Marko is the person that handles all the lyrics, our native language was the most appropriate and most fluent tool to express himself. We all accepted it and we cannot imagine our music to be on any other language. We know that it is difficult (almost impossible) for other non-slavic people to understand the lyrics (and that really is the pity because they are poetry of its own) but we decided to go that way and that is the way it is and will be. And it also creates some mystic-kind of vibe for others so that isn’t necessarily so bad idea ;)

6) What are the main themes of your lyrics ? Are they about Croatian legends and facts ?

Hehehe, nothing like that. I suppose that this few folk elements took you there ;). No, themes of our songs are mostly on relationships between people, love, hate, sorrow. They are dark and depressing at times but each song has sort of a light at the end, something optimistic or at least resolution of some type. Marko expresses himself in all of the songs but in very non-direct and poetry type of lyrics. Think Charles Baudelaire and you’re almost there :) (but not that negative and self-destructive).

7) You signed on a small french label, Altsphere. Can you explain how it happens ?

As I said previously (on question number 2), we recorded the album in 2010 and were looking for someone who would be interested in signing us and distributing the album across the Europe. Jeff was the one and the rest is history hahaha :)

8) Can you talk us about your local scene ? Does there are some local bands you would like to recommend ?

Our local scene, although small, is pretty strong with several bands that are getting widespread audience such as: Stonebride, Cold Snap, Seven That Spells, Igut…

The main problem is that everybody is for themselves and number of clubs in which you can play alternative type of music is pretty small. That means that if you have like 50-60 people on the concert is an achievement, which is sad. People would rather drink outside than to support their local scene. I don’t know, something happened over the years and people are less into living the music, the mentality has changed and commercial shit is taking more and more space in media, clubs that are playing that type of music and people supporting it. It’s getting harder and harder doing what most of underground bands are doing. In the end, you’re always fighting the battle with time and money. If you have a job you have the money to support your hobbies (playing and buying music equipment) but you don’t have the time to play, and vice versa.

This is a small market but, nevertheless, we have pretty strong and quality bands that, if circumstances were different, could achieve much, much more, I’m sure.

9) What are your projects to come (other albums, touring, etc...) ?

Currently, we’re in the process of writing songs for our next album. We have written 3 songs and also we’re planning to do a lot more of concerts, starting in September/October. We are all eager to play live for long time now and we’ll be putting our energy into that very soon.

We hope that material for new album will be finished sometime at the end of 2013.

10) Thank you to answer this interview. The Last words are yours.

Thank you once again for this opportunity, I hope that someday we’ll visit France and have some small tour across the Europe. Preferably with Gojira! :)
Cheers!
Bruno

PARTAGER :