last TOP CHOICES Nos coups de coeur
pavillon 666 webzine metal rock Derniers Coups de coeur



 Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
AMORPHIS
CHRONIQUE AMORPHIS - review
Contact groupe http://amorphis.net/
Audio / Video
Mise en ligne le : 20 mars 2013  | Intervieweur : Chart | Traducteur : CHART

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
01. Salut et merci d’avoir accepté de répondre à cette interview téléphonique. Comment est-ce que tu qualifierais ce nouvel album d’AMORPHIS, « Circle » par rapport à « The Beginning Of Time » ?

Tomi JOUTSEN (Chant) : Je pense que celui-ci est plus solide car nous avons moins de morceau sur cet album. Je ne dirais pas que nous avions des mauvais morceaux sur le précédent album mais il n’y a pas de remplissage sur celui-ci. Je pense aussi que les morceaux ont un peu plus de pêche car les guitares sont un peu plus présentes et les claviers un peu plus en retrait cette fois. Je pense aussi que les morceaux sont un peu différents par rapport à ceux du dernier album à cause de notre producteur, Peter TAGTGREN (PAIN/HYPOCRISY). C’est du coup un peu plus sombre. Et c’est aussi ce que l’on retrouve dans les paroles. Cela fait de cet album un album assez triste. Cependant, il s’agit toujours d’un album d’AMORPHIS sur lequel on retrouve des éléments familiers.


02. Comment s’est passé la phase d’écriture ? Quand avez-vous commencé à travailler sur l’album ?

Nous avons commencé à travailler l’été dernier et chacun de nous a essayé de composer. Nous avions à peu près une vingtaine de morceaux lorsque nous avons commencé à répéter. Nous avons ensuite enregistré une maquette de 14 titres. Nous avons ensuite envoyé tout cela à Pekka KAINULAINEN qui s’est chargé d’écrire les paroles. Il a écrit ses textes alors que la musique était encore en train de se faire. Ses paroles ont donc influencé en quelque sorte la suite de l'écriture des musiques. Peter TAGTGREN est ensuite arrivé de Suède pour que l’on puisse commencer à enregistrer la batterie ici, dans la campagne finnoise. Cela nous a pris 4 ou 5 jours. D’habitude nous travaillions à Helsinki mais cette fois, nous voulions faire les choses différemment et travailler à la campagne était très plaisant car il n’y a rien d’autre à faire. Du coup, nous travaillions et le soir nous pouvions passer du temps ensembles. Nous voulions passer du temps à Peter afin de le connaître un peu mieux. Nous sommes ensuite retourné à Helsinki afin d’y enregistrer les cordes, le clavier et la voix. Le processus a pris deux mois en tout mais bien entendu, nous avions des jours de repos. Mais Peter est resté 5 semaines d’affilé. C’était beaucoup de travail pour lui.


03. Alors, pourquoi est-ce que vous avez choisi de travailler avec Peter TAGTGREN et pourquoi l’avoir fait en dehors de ses studios, les fameux ABYSS STUDIOS ?

Il y avait plusieurs raisons pours lesquelles nous avons choisi Peter. La raison principale était de trouver un producteur pour l’album car d’habitude nous faisions produire seulement les chants. Cette fois, nous voulions faire un extra et introduire quelqu’un qui pouvait amener un avis extérieur. Il y a quelques années nous avions rencontré Peter en Finlande, à Helsinki pour un festival de metal. Nous lui avions demandé si un jour il voudrait produire ou enregistrer un album d’AMORPHIS. Lorsque nous avons commencé à réfléchir à ce nouvel album, nous nous sommes rappelés de cette conversation avec lui. Nous l’avons contacté et il a accepté. Il avait du temps pour le faire. L’autre raison bien sûr, c’est son savoir-faire. Il produit depuis des années. Il a enregistré énormément de groupes de metal. Il connait donc parfaitement ce style. C’est aussi un chanteur et c’est quelque chose de vraiment important.
La raison pour laquelle nous avons enregistré en Finlande vient de raisons familiales. Nous avons des enfants. Pour nous, c’était beaucoup plus simple d’enregistrer ici. Nous savons qu’il a son propre studio dans sa propre ville mais c’était moins stressant et plus simple pour nous d’enregistrer ici.


04. De mon point de vue, lorsque l’on écoute cet album pour la première fois, il n’est pas forcément évident de reconnaître le style de Peter TAGTGREN comme sur ses propres projets par exemple.

Oui, tout à fait. Lorsque nous avions parlé de ce projet il y a quelques années, il nous avait dit qu’il voudrait travailler différemment avec nous. Il nous avait dit qu’il voudrait utiliser de vraies batteries acoustiques et les traiter à la manière des vieux enregistrements, avec beaucoup d’air. Je peux l’entendre sur cet album. On peut distinguer les instruments entre eux. Il ne s’agit pas de Death Metal ou de Heavy Metal en permanence sur tout le long de l’album, il y a aussi de véritables parties silencieuses. J’ai vraiment aimé la façon dont il travaillé. Il avait ses opinions et apportait ses idées lorsque nous étions en enregistrement. Il a beaucoup de mélodies dans sa tête et il a ainsi amené beaucoup d’idées pour les chœurs. C’est toujours un plaisir de travailler avec ce genre de personnes qui ont de vraies idées.


05. Il y a quelques nouveautés dans ta façon de chanter, comme par exemple du chant « black metal ». Comment est-ce que cela est arrivé ?

Je pense qu’il s’agit d’une idée de Peter. C’était quelque chose d’assez marrant à faire. J’étais assez ouvert lors de l’enregistrement mais d‘un autre côté, j’aurais préféré à ce moment-là que ce soit Peter qui se charge de ça. Cela faisait près de 15 ans que je n’avais pas fait ça, lorsque j’étais dans des groupes locaux. Je pouvais le faire mais je me disais que ça allait sonner comme de la merde. Nous avons donc commencé à enregistrer et c’est finalement venu assez naturellement. Je suis assez satisfait du résultat et de l’avoir fait car cela m’apporte un outil supplémentaire en tant que chanteur. Je pense que c’est aussi plus intéressant pour les fans mais avant tout, cela fait un élément de plus pour le chant.


06. C’est finalement assez différent de l’album précédent où les chants féminins occupaient une assez grande place.

A vrai dire, il y a encore beaucoup de chant féminin sur « Circle » mais ils sont mixés très bas et sont assez difficiles à cerner. Il y en a sur six morceaux. Peter voulait les mixer de cette manière. Il y a certaines choses qui sont placées très en avant d’autres dans le fond. Nous avons eu un musicien qui est venu jouer du violoncelle sur un titre de l’album. Nous avons aussi un saxophone, de la flûte et Mary pour le chant. Elle est finnoise, d’Helsinki, et a enregistré beaucoup de chœurs mais comme je te l’ai dit, ses lignes sont mixées très basses et il est difficile de les entendre.


07. Je vais devoir ré écouter l’album, ce que j’allais faire de toute manière, car je ne l’avais pas entendue (rire). C’est aussi une bonne chose car l’album ne se révèle pas totalement à la première écoute.

C’est assez génial d’avoir plusieurs couches dans la musique. Bien entendu, il est essentiel d’avoir certaines choses qui soient réellement catchy mais pour ceux qui écouteront plusieurs fois le disque, il y a certaines choses qui se révèleront au fur et à mesure.


08. Comment est venue l’idée de travailler avec l’artiste britannique Tom BATES pour la pochette de l’album car encore une fois, c’est assez différent de vos précédents albums ?

Oui, en effet, nous avons pensé qu’il était aussi intéressant de faire quelque chose de différent aussi avec la pochette. Travis SMITH a fait du très bon travail sur les albums précédents mais nous avions d’autres idées pour celui-ci. Nous avons contacté Tom par internet et il a été intéressé par le travail que nous lui proposions. Nous sommes très contents du résultat car l’atmosphère est renouvelée. Il a trouvé de très bonnes idées que nous pouvons utiliser pour la version vinyle et les t-shirts. C’est quelqu’un de très créatif.


09. Son travail me rappelle la pochette de l’album de CULT OF LUNA, « Eternal Kingdom » même s’il ne s’agit pas du même artiste.

Nous voulions faire quelque chose de très organique. Je trouve que cela ressemble plus à une peinture. Je pense que c’est une image qui rendra très bien en t-shirts.


10. Est-ce que c’est plus simple pour toi de travailler avec un parolier que d’écrire tes propres textes ?

Oui, c’est mieux car j’ai du mal à écrire de bons textes. J’ai essayé quand j’étais plus jeune mais c’était vraiment merdique (rires). Du coup, je chante toujours des paroles écrites par d’autres. C’est plus confortable pour moi. Je fais totalement confiance à celui qui est charge des textes. Je pense que ce serait difficile pour lui et pas vraiment confortable si nous lui apportions des idées donc nous lui donnons carte blanche. D’ailleurs, il avait écrit quelques poèmes qu’il nous avait proposés mais nous les trouvions quelque peu trop modernes. Nous lui avons donc indiqué que nous préférerions quelque chose d’un peu plus classique. A la fin de la phase de composition, il avait écrit ces 14 poèmes. Je pense qu’il s’agit pour nous de la bonne manière pour travailler. C’est bien entendu un gros challenge pour lui car il s’agit pour lui d’écrire sa propre histoire. Tout cela vient de sa propre imagination, de sa propre vie. Je suis donc très content qu’il ait accepté ce challenge et qu’il ait fait à nouveau du bon travail.


11. Il y a pas mal de temps, AMORPHIS avait enregistré un EP en acoustique, « My Kantele », en 1997, est-ce que c’est quelque chose que vous pourriez refaire sur un nouvel EP ou un album peut-être ?

Il y a un an, nous avons fait une tournée acoustique en Finlande avec 8 concerts. La set-list n’était pas totalement acoustique à vrai dire, il y avait un peu d’électrique à la fin de la set-list mais la majorité l’était. Pour être honnête, ce n’est pas la chose que je préfère (rires). Je pense que nous sommes un groupe de metal et que nous devons jouer comme un groupe de metal et non comme un groupe acoustique. Cependant, je pense que nous avons beaucoup d’éléments dans notre musique qui fonctionnent bien sur des instruments acoustiques. Mais personnellement, ce n’est pas quelque chose que je pousserai pour que ça arrive.


12. Est-ce qu’il reste des traces visuelles ou audio de cette tournée ?

Je crois que nous avons enregistré quelque chose mais je ne pense pas que nous sortirons quelque chose. Nous avons joué sur une radio et je pense que vous pouvez trouver ça sur internet. Il y a 4 ou 5 morceaux et l’enregistrement est de bonne qualité. (NDLR : https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YjTVo7UWquY) C’est quelque chose de bon mais il me manque la distorsion et la puissance de la batterie. Si la musique est trop mélodieuse ou trop calme, ce n’est pas vraiment quelque chose qui m’intéresse de jouer. C’était en même temps un bon challenge car je n’avais pas toute cette puissance derrière moi lorsque je chantais, seulement ces instruments acoustiques. Dans un sens, je me sentais nu sur scène et j’étais très nerveux mais les choses se sont bien passées. Comme je l’ai dit, je préfère les guitares en distorsion et le volume assez fort.


13. A ce point de ta carrière, est-ce que tu es encore influencé par des groupes ? Est-ce que tu t’intéresses aux nouveaux groupes ?

La Finlande est un pays relativement petit et il y a énormément de groupes. Je pense que tout le monde se connait. Nous sommes aussi assez proches de MOONSPELL et nous nous rencontrons ici et là en festival. Il y a aussi PARADISE LOST et ENTOMBED. Ce sont des groupes avec lesquels nous avons tourné et il est donc assez naturel que nous soyons devenus amis. Je continue à m’intéresser à la scène, je cherche des groupes intéressants. Je pense que c’est en festival qu’il est le plus simple de découvrir des nouveaux groupes. Il se passe pas mal de choses intéressantes aussi en Finlande avec la scène punk. Je vis à une heure de voiture d’Helsinki. Il y a beaucoup de concerts intéressants toutes les semaines. Je dois avouer que je n’achète plus vraiment de CDs. J’écoute de la musique sur Spotify et je regarde les magazines pour découvrir les nouveautés. Si j’achète un CD c’est vraiment parce que le groupe me plait vraiment. J’ai de la famille et donc il est un peu difficile d’écouter de la musique dans de bonnes conditions. Le seul endroit où je peux écouter de la musique tranquillement, c’est dans ma voiture (rires). Je pense que le meilleur moyen d’écouter de la musique, c’est à haut volume et avec les enfants, ce n’est pas vraiment possible.


14. J’ai vu que vous alliez jouer en festival cette année mais est-ce que vous avez aussi une tournée de programmée, et pourquoi pas un passage en France ?

Nous allons en effet jouer au Hellfest en juin. Je pense que nous allons partir en tournée au mois de novembre. Je pense qu’il y aura un passage en France vue sa situation géographique par rapport au reste de l’Europe. Ce sera quelque chose comme 5 semaines de tournée. Actuellement, nous sommes en train de chercher un bon groupe pour ouvrir.


15. Est-ce que tu as d’autres projets pour cette année ?

J’ai d’autres projets mais ce sont seulement des groupes locaux. Je joue de la guitare dans un groupe de death metal, CORPSE MOLESTER CULT. Il s’agit d’un groupe de death metal façon début 90’s, très simple et très brutal. Il y a aussi SINISHTRA. C’est mélodieux mais il m’est assez difficile de qualifier le style de musique (rires). Je dirais que c’est assez progressif, alternatif… Je n’en sais rien… Nous avons enregistré un disque il y a 5 ans et nous avons un nouvel album qui est prêt. Je ne sais pas quand nous le réaliserons. Et j’ai aussi d’autres groupes avec des amis. Nous jouons juste pour le plaisir. Bien entendu AMORPHIS reste ma priorité et cela me prend beaucoup de temps. J’ai du coup moins de temps pour ces projets. Mais, lorsque nous sommes hors saison, que nous n’avons pas de concerts, j’ai toujours un peu de temps pour jouer avec mes amis ce qui est toujours génial.


16. Tu joues donc d’autres instruments ?

Oui, de la guitare dans ce groupe de death metal mais j’ai commencé à la batterie lorsque j’étais adolescent. J’ai joué prêt de 10 ans dans des petits groupes. Je peux toujours en jouer mais je n’ai pas vraiment le temps pour ça. La batterie est très importante pour moi. Lorsque nous sommes en tournée et que notre batteur a des problèmes, je joue un peu. J’ai toujours des baguettes à portée de main.


17. Voilà, cette interview arrive à sa fin. Je te remercie d’avoir répondu à ces questions. Je te laisse le mot de la fin :

J’attends vraiment avec impatience de découvrir ce Hellfest car j’ai vu l’affiche et c’est impressionnant. Il y a plein de bons groupes et plusieurs styles de musique, ça va vraiment être un bon moment.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :
 







Soutenez-nous !
concerts à venir dans le mois Concerts partenaires
SIDILARSEN [Paris - 75] > 23-11-2019
SIDILARSEN [75] 23-11-2019

pavillon 666 webzine metal rock Voir les concerts
pavillon 666 webzine metal rock Poster un concert
Concours A gagner en ce moment
CONCOURS CD : PAVILLON666
PAVILLON666
CONCOURS CONCERT : ULTRA VOMIT
ULTRA VOMIT (42)

pavillon 666 webzine metal rock Voir tous les concours