Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
DWAIL
CHRONIQUE DWAIL - review
Contact groupe https://fr-fr.facebook.com/pages/DWAIL/28300305802
Audio / Video
Mise en ligne le : 15 juin 2013  | Intervieweur : Charcoal.Blood | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1. Salut DWAIL, je pense qu?une petite présentation de votre groupe
> s?impose afin de commencer cette interview.

Salut à tous, Dwail c'est un groupe de musique de 4 personnes! Léa à la batterie, Yannock au chant, Matéo à la basse et moi (Julian) à la guitare. On fait une musique assez riches en influences, on se situe entre le metal et le hardcore le tout très inspiré de sonorités rock'n'roll! Notre son est assez organique et vivant
>
> 2. « The Human Concern » est votre deuxième album, il donne suite à «
> Helter Skelter » qui avait bénéficié d?un bel accueil auprès de la
> presse spécialisée. N?était-il pas trop dur de continuer sur cette
> lancée et de quelle manière avez-vous abordé la composition des titres ?
> N?avez-vous pas ressenti trop de pression ?

On a pas trop cogité à tout ça. On essaye surtout de faire ce qu'on aime sans trop regarder ce qui se dit. C'est vrais qu'il y a eu de bonnes chroniques mais on s'est pas dit qu'on voulait contenter qui que ce soit avec The Human Concern. Du coup je pense qu'on a composé l'album de manière totalement libre et détendu. On a surtout cherché à trouver notre son et affiner certaines choses. Le but était clairement de trouve un peu notre recette et on y arrive de plus en plus!
>
> 3. « The Human Concern » est le premier volet d?un concept thématique.
> Combien d?autres parties vont suivre après ce premier jet ? D?où vous
> est venue l?idée de relater le point de vue d?humains attaqués par des
> ovnis ?

The Human Concern contient 2 parties. On a voulu raconter la même histoire de 2 points de vues différents. Les Humains pour la première partie et les aliens pour la deuxièmes. Yannock le chanteur est assez féru d'Ufologie et il nous avait soumis l’idée à la fin d'Helter Skelter. Moi (Julian) étant également intéressé par le sujet ça faisait deux personnes pour. En plus on s'ait dit qu'on allait bien pouvoir triper sur le sujet donc ça a fini de nous convaincre! Après l'idée des points de vues permet de faire une critique de ce que nous sommes. Avoir le regard de qqn d'autres comme les aliens par exemple ça peut toujours faire ressortir des traits de caractère qu'on ne voit pas forcément vu qu'on est pas assez détaché de nous et qu'on manque de recul. On s'ait dit qu'on pouvait faire passer quelques messages intéressant dans cette fiction qui reste assez efficace et rentre dedans.
>
> 4. Vous pouvez nous dire un mot à propos de l?enregistrement et de la
> production ?

On a changé de méthode pour cete première partie. Pour Helter Skelter on avait fait ça dans le studio de notre ingé son et là on a confié le traval à notre ancien guitariste Yannick. On a fait ça en "mode" à la maison. Il n'y a que les batteries qui ont étaient enregistrées au Bikini (Toulouse), tout le reste on l'a fait dans notre salle de répé! On a pris notre temps, on a pu bien fignoler les riffs ou les ambiances. C'était très agréable! Yannick s'est également occupé du mix avec l'aide de notre ingé son Pierre. Le mastering c'est fait au studio Antistatic avec Julien Soula bassiste de Sidilarsen. Pour résumé on a fait ça avec un bon nombre d'amis dans la joie et la bonne humeur!

> 5. Lorsqu?on fait des recherches sur DWAIL, on rencontre souvent le
> terme « Core n? Roll » pour définir votre musique. Avez-vous
> l?impression d?être les précurseurs d?un nouveau sous-genre ? Etes-vous
> d?accords avec cette appellation?

Oui on est d'accord avec cette appellation. ça vient de nous en fait, c'est un moyen assez condensé pour dire qu'on fait du metal hardcore rock'n'roll. Je pense pas qu'on soit les précurseurs du tout, un groupe comme Every Time I Die rentre parfaitement dans ce registre même si personne ne dit ça d'eux. On se base vraiment sur le coté "core" de par notre tendance à rajouter quelques moshs ou passages de grosse double et le "n'roll" sert à montrer qu'on a un coté assez organique, vivant et abrasif!
>
> 6. Quelles sont vos influences sur le plan musical ?
>
On en a pleins vu qu'on vient tous d'horizons différents. Pour ma part je suis un gros fan de metal : Pantera, Gojira. Yannock lui vient clairement du hardcore et du noise (Converge, Comback Kid), Matéo vient du Punk (Forus, Protest The Hero) et Léa a un coté très metal aussi. Tout ça mélangé fait qu'on donne cette mixture de core'n'roll. On va dire qu'on est très proche d'un Every Time I Die ou d'un Cancer Bats avec plus de double pédale!

> 7. La région Midi-Pyrénées regorge des nombreuses autres formations de
> Métal actuellement. Quel regard portez-vous sur la scène locale ?
>
La scène Toulousaine est très riche et c'est une très bonne chose. Il y a pleins d'assos qui se forcent à venir faire jouer des bons groupes, y a un vrai dynamisme! Entre Eryn Non Dae, Drawers, Alea Jacta Est et pleins d'autres on peut dire que le niveau est élevé et que le tout pousse tout le monde à aller de l'avant!

> 8. Avez-vous des projets en vue ? Des concerts ?
Oui, on termine de composer la deuxième partie de l'album pour qu'il puisse sortir courant 2014. On a une date cet été à Montpellier en ouverture pour Biohazard et d'autres nouvelles à venir pour la rentrée et la fin de l'année 2013!
>
> 9. Merci d?avoir répondu à ces quelques questions, je vous laisse
> terminer cette interview

Merci à Pavillon 666 pour l'interview! N'hésitez pas à faire un tour sur notre page facebook pour vous tenir informé de la suite des évènements! A très bientôt et continuez à rester curieux ça aide les groupes à se développer! ;)

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :