Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
SIAMESE FIGHTING FISH
CHRONIQUE SIAMESE FIGHTING FISH - review
Contact groupe https://myspace.com/siamesefightingfishdk
Audio / Video
Mise en ligne le : 22 septembre 2013  | Intervieweur : Lucky.Bloody.Mary | Traducteur : Lucky.Bloody.Mary

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
Bonjour Siamese Fighting Fish ! Tout d’abord, pourriez-vous présenter le groupe aux lecteurs français ?
Hé bien nous sommes six gars de Copenhague qui partageons tous une même passion pour le rock. Nous aimons tous les six créer du nouveau, jouer fort, et adopter sur scène un comportement autodestructeur ! Nous jouons un mélange de rock, de pop, de metal, de funk, de punk, de R&B et de musique des Balkans. Oh, et nous avons un violoniste dans la formation !

En quatre ans, vous avez déjà connu beaucoup de choses. Comment vivez-vous un succès si rapide ?
Hehe Je ne parlerais pas d’un « succès aussi rapide ». On s’est battus sur la scène underground et c’est là qu’on a acquis notre renommée. On continue à composer et à se produire sur scène parce que c’est ce qu’on aime faire. C’est comme ça qu’on en est arrivés là, et c’est vrai que ça a bien marché pour nous.

Breathe – See – Move arrive bientôt en Europe ; qu’en attendez-vous ?
Nous espérons d’abord de bonnes critiques dans la presse ; peut-être que ça nous aidera à faire une tournée en Europe. La dernière fois qu’on a joué en-dehors du Danemark, on a cassé la baraque ! Voyager avec ses meilleurs amis et donner des concerts à de super publics, c’est ce qu’il y a de mieux. Revivre ces moments serait génial. Et nous espérons bien sûr que plus de monde encore entendra parler de nous.

Pour cet album, vous avez travaillé avec des professionnels ; comment s’est passé l’enregistrement ?
L’enregistrement s’est très bien passé ! Jon Trier a produit l’album, et c’était un plaisir de travailler avec lui. Il a su tirer le meilleur de chacun d’entre nous. Par comparaison avec le premier album, on a tout fait aussi minimaliste que possible, et on a essayé d’obtenir un son plus live. Cela dit, l’enregistrement même a pris très peu de temps. Je pense que, cette fois, on a beaucoup mieux travaillé le pré-enregistrement des titres ; aussi, quand on est entrés en studio, les morceaux coulaient de source. La qualité de la production et des arrangements a rendu la tâche plus facile à Kristian Thomsen, qui a mixé et masterisé le disque. Il est stupéfiant. Il a parfaitement compris le son que l’on voulait obtenir, et c’était un réel plaisir de travailler avec lui.


Vous avez dit que cet album était plus positif que le procédant, et que vous-mêmes aviez évolué en ce sens. D’où vient ce changement ?
Nous avons mûri, en tant que personnes et en tant que groupe. En tant qu’individus, musiciens et formation, nous sommes plus équilibrés. Nous sommes passés à un autre stade, ce qui, bien sûr, s’entend dans la musique et dans les paroles. Et je ne pense pas que nous referons le même album. Tout est croissance et progrès.

Avez-vous des projets, telle qu’une tournée européenne ?
Ouais, j’espère bien, si l’album décroche quelques bons articles et attire l’attention des magazines. On croise les doigts ! D’autre part, on se concentre actuellement sur l’écriture de notre prochain album.

D’où vient votre inspiration ? Musique, histoire littérature...
Nous nous laissons entraîner par divers genres musicaux. Littéralement – tout. Voir plus loin que ce que l’on connait a toujours été dans notre nature – du moins d’essayer. Si vous vous contentez d’écouter du rock, il est difficile de créer de la nouveauté. On essaie aussi de se motiver et de s’inspirer les uns les autres. Ça aide beaucoup, et c’est un bon moyen d’épater les copains !

Une simple question : d’où vient le nom Siamese Fighting Fish (« combattant du Siam ») ?
Haha ! Ouais, c’est vraiment un nom idiot, pas vrai ? C’est juste que le combattant est un poisson magnifique... vous savez, avec toutes ces couleurs. Mais c’est aussi le poisson le plus agressif au monde. Ce nom est donc une métaphore de la musique que l’on essaie de produire. À la fois agressive et belle...

Merci de nous avoir consacré du temps. Je vous laisse le mot de la fin...
Nous vous remercions de votre attention, écoutez notre album et n’oubliez pas d’être géniaux !

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock
Hello SIAMESE FIGHTING FISH ! Can you introduce your band to our french
> readers ?


>Well, we're 6 guys from Copenhagen that all share a love for rock music with an edge.
We share a love for creating something new, playing loud music and self destructive behavior on a stage!
We play a mixture of rock, pop, metal, balkan, funk, punk and RnB.
Oh, and we have a violinist in the band !

> Well, in almost 4 years you\'ve already been throug a lot of things ! 
> How do you live this fast success ?
>Hehe I wouldn't call it a fast succes. We have fought our way up through the underground scene and had some succes on the way.
We just keep writing and keep playing shows because that's what we love to do. That's what got us to this point, and it has worked out pretty okay for us.


> \"Breathe:See:Move\" is on its way for Europe, what do you expect of this
> arrival ?


>We hope to get some good reviews of the album and hopefully that will bring us out on a tour through Europe.
The last time we played outside of Denmark, we had a fucking blast! Traveling with your best friends and playing shows for awesome people is the best thing ever. That would be amazing to experience again. And we of course hope that alot more people will learn about our band.


> For this album, you worked with few professionals, how was the recording ?


>The recording was really cool! Jon Trier produced the album, he was a great pleasure to work with. He got the best out of everyone in the band.
In contrast to the first album, we did everything as minimal as we could, and tried to to get a more live sound on the album.
So the recording process itself was actually extremely quick.
I think we did a much better job on producing the songs in pre recording this time, so almost everything made perfect sense when we hit the studio.
The good arrangement and production of the songs also made it alot easier for Kristian Thomsen who mixed and mastered the album. He was amazing.
He totally understood what we wanted the album to sound like, so he too was an absolute pleasure to work with.

> You said that this album is more positive than the other, and so you are.
> Why this change ?

We have just grown as people and as a band. We're more in balance as individuals, musicians and as a band.
We're just in a different place than we were a few years ago, and of course that shows in the music and the lyrics.
And i don't think we'll ever do the same record twice. It's all about growth and progress.

> 
> Do you have plans like European tours for example ?

Yeah hopefully, if the album gets some good reviews and some attention from all the magazines. Fingers crossed!
> Other than that, we're mostly focusing on writing the third album right now. 
>
What are the things that inspire you (music, history, literature...) ?
We get inspired by all sorts of musical genres. Literally everything. It's always been in our nature to think outside of the box, or at least try to.
If you only listen to rock music, it's hard to create something new.
We also try to inspire and motivate each other. It's a good motivation and first step trying to impress your bandmates.

> Just a simple question : why Siamese fighting fish ?
Haha! Yeah it's a silly name isn't it?
The story behind the name is that the siamese fighting fish is a very beautiful fish...you know, with all the colors and stuff.
But at the same time it's the most aggressive fish in the world. So the name is a metaphor of the music we try to create.
Something that's aggressive and beautiful at the same time. 
> 
> Thank you for your answers, one last word ?
> Thank you for your attention, check out our band and be awesome to one another! 


PARTAGER :