Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
MORBID FECULENT
CHRONIQUE MORBID FECULENT - review
Contact groupe https://www.facebook.com/morbidfeculent
Audio / Video
Mise en ligne le : 14 octobre 2013  | Intervieweur : carlos_ray | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salut les Haut-Savoyards! Pouvez-vous présenter Morbid Feculent en quelques mots?

Salut à toi Ô grand Pavillon 666 ! Alors Morbid Feculent, c’est le fruit d’un énorme délire entre pote qui, avec le temps et le travail, se concrétise en réel projet.
On est 6 potes qui regroupons notre passion pour la musique metal dans ce groupe, où on met aussi en avant notre coté décalé et loufoque par le nom, les titres et les paroles.
Bien sûr, c’est une image qu’on aime se donner, même si il faut bien préciser que le groupe et donc le travail produit est quelque chose de réfléchi et sérieux ; et ce, malgré les touches humoristiques.

2) Comment définiriez-vous votre style? Et d’où vous vient ce nom étrange?

C’est difficile de nous classer dans une branche spécifique du metal. Pour moi, et bien qu’on se situ évidemment dans une sorte de « deathcore », je pense que la présence de mélodie, du clavier et des ambiances fournies peuvent nous classer dans un style unique, influencé par tout les genres. Si il faut absolument donner un nom je choisirai quelque chose comme… du brutal symphocore ?

3) Pouvez-vous expliquer votre démarche artistique: la musique est-elle en cohérence avec l’image et le nom du groupe? N’avez-vous pas peur que cela soit un frein pour votre future carrière?

C’est intéressant car la question a été évoqué récemment à la suite d’une chronique plutôt … disons « plus critique que constructive ». En fait et sans le vouloir j’ai déjà un peu évoqué le sujet dans la première question. Notre musique est travaillée, c’est sur nous sommes débutants, nous n’avons pas un niveau extraordinaire et nous ne sommes pas un éloge de technicité ! On joue avant tout pour le plaisir, et aussi pour diffuser notre amusement dans la création musicale. Vous voyez, le nom du groupe, les titres et même les paroles des chansons, le tout agrémenté de touches musicales rigolotes telles que des comptines pour enfants, sont en quelques sortes le reflet de notre personnalité. On a juste envie de vous en foutre pleins la tronche avec la violence et la lourdeur de nos riffs et grâce à notre connerie omniprésente !
En revanche, il est évident que ça ne plais pas à tout le monde, l’inverse serait trop facile. Et bien sur, on a déjà fait les frais de notre côté décalé plusieurs fois ; on nous a également fait la remarque que si l’on voulait viser plus haut, il nous faudrait changer de nom. Ces gens-là ne connaissent sûrement pas des groupes comme We Butter The Bread With Butter qui, malgré leur nom plein d’humour, font une musique qui envoie du steak. C’est aussi ce côté comique qui nous permet d’insérer ce que l’on veut dans notre musique. C’est pour cela que l’on ne se mets aucun frein, on ne va pas changer de personnalité, et du coup de nom de groupe, parce que « ça marcherait mieux ». Les gens se déplacent à tes concerts pour ta musique, pas pour ton image (sauf si t’as des lance-flammes comme Rammstein. C’est cool les lance-flammes).



4) Vous m’avez l’air bien jeunes, et ça joue déjà bien! Quel est votre CV de métalleux?

Jeunes et cons oui c’est nous ! CV du groupe on a déjà joué avec des groupes plus matures et déjà renommés tels que Deep In Hate, Promethee ou encore The Walking Dead Orchestra.
Après pour chaque musiciens, ça fait longtemps que nous baignons dans le bain du metal, bien que certains d’entre nous préfèrent le metal plus « traditionnel » et à l’inverse d’autres préfèrent le « core ».




5) Quelles sont vos influences musicales?

Là encore, elles sont très nombreuses, et chacun puise dans ses propres influences pour créer un style unique dérivé de plusieurs genres. Selon les membres, ces influences varient du tout au tout et je pense que cela est une force ! En effet, cela peut aller de Metallica, Iron Maiden, Slayer, Cannibal Corpse, Winds Of Plague, Betraying The Martyrs, We Butter The Bread With Butter, Benighted, Last Day Of Humanity, Fatal Bazooka, Dying Fetus, Jacques Brel, Georges Brassens, Edith Piaf, Renaud, Orelsan, Cerebral Bore, Chantal Goya, Gojira, Pantera, The Exploited, Beethoven, Tchaikovsky, Chopin, Mozart, …

6) Pour un premier EP, c’est une bonne surprise. Comment s’est passé l’enregistrement?

L’enregistrement c’est très bien passé, c’était enregistré et mixé à Tartul Studio par Guillaume Tarantola qui fait du boulot de dingue ! Nous ne pouvons qu’en faire l’éloge, c’est vraiment un gars super qui fait toujours quelque chose de propre et qui sait proposer de bons conseils. Au passage, il monte son propre projet musical et recherche activement un bassiste !
Ensuite, les 6 titres ont été masterisés chez Talent Manager Production sur Aix les Bains avec Julien, qui a déjà travaillé avec des artistes comme Grégory Lemarchal, Mika ou encore Alizée (surprenant n’est-ce pas ?) et qui est ingénieur du son/musicien/et j’en passe. Lui aussi nous à permis d’avoir un résultat avec un son poussé, travaillé et personnel, notamment sur les parties de clavier. Merci beaucoup à eux.


7) Je constate que vous avez l’air plutôt actifs dans votre région: quel est votre secret pour jouer si souvent? Vous êtes-vous déjà un peu exportés en dehors de la région?

Alors notre secret pour jouer si souvent porte un nom et des gros trous dans les oreilles : Jérémy Segret. C’est un ami de longue date qui nous soutien depuis nos débuts et qui, grâce à ses nombreux contacts arrive toujours à nous dénicher des dates, dans la région mais aussi en Suisse où nous avons joué plusieurs fois. J’aime le dire, et je me répète mais, on lui doit vraiment beaucoup, sans lui on serait encore à jouer dans des vieux rad’ en espérant. Ce grand dadet nous fait voyager dans des salles plus ou moins grandes (l’Ampérage, l’Usine de Genève….), et en plus propage notre nom comme la Peste !




8) Quels sont les projets futurs, à court et moyen termes?

Nous allons conquérir le monde pour réinstaurer les croisades. Plus sérieusement, nous avons enregistré une nouvelle chanson, bien plus mature et personnelle que celles présentes sur l’EP, et nous aimerions tourner un vidéo-clip pour la diffuser largement… j’entends jusqu’en terre sainte.
Ensuite, nous aimerions faire encore plus de concerts, commencer à songer à un nouvel opus plus long doté d'une homogénéité davantage travaillée, rencontrer encore plus de musiciens incroyables qui te fouttent la misère et qui te donnent envie de progresser, JOUER AU HELLFEST, MÊME SI C’EST SOUS LA TENTE DE LA BOUFFE A MIDI, partager notre musique, se faire plaisir, élever des poulets en plein air, devenir Pape. Surtout, que ça continu, car on vous réserve bien des surprises !


9) Merci d’avoir pris le temps de répondre. Vous avez carte blanche pour terminer l’interview! Faites-vous plaisir.

Merci à vous !
N’hésitez-pas à venir nous voir en concert, cela nous ferait vraiment plaisir, mangez beaucoup de féculents parce que c’est bon pour la santé.
Au passage, tout le groupe fais un énorme bisou à notre ami Jean Riboud : Merci d’être toujours présent !!!

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :