Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
FORTUNATO
CHRONIQUE FORTUNATO - review
Contact groupe https://www.facebook.com/fortunatoliberty
Audio / Video
Mise en ligne le : 28 février 2014  | Intervieweur : Der.Lehrer | Traducteur :

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
1) Salut Markus. Et tout d'abord merci pour cet entretien avec PAVILLON 666.

Peux-tu te présenter en quelques mots et rappeler ton parcours musical ?

Bonjour à toi. Je pratique la basse depuis une petite trentaine d’années dans des divers groupes de metal de la région Rhone-Alpes. J’ai été principalement bassiste du groupe MZ pendant quelques années. Je suis aussi chanteur depuis peu de temps. Avec ma propre formation, Fortunato, j’ai récemment enregistré un album « Liberty ».

2) Beaucoup, notamment les Lyonnais, ont connu ou ont entendu parler de MZ. Quel style pratiquais-tu dans ce groupe ? Pourquoi s'est-il arrêté ?

MZ, groupe formé en 1999, a enregistré 7 albums de métal néo-classique, soient instrumentaux, soient avec du chant (à partir de 2005). Le groupe s’est arrêté en 2011 principalement à cause de nos emplois du temps professionnels et aussi à cause de nos divergences musicales.

3) Il y a bientôt un an que tu as sorti un album personnel dont le nom est « Fortunato Liberty ».

Quel en est le concept ? Il semble que les textes recèlent beaucoup de vécu, comme on dit. Peux-tu nous en dire davantage ? Qui sont les autres musiciens qui t'entourent ? Le fil conducteur des paroles de ce disque est l’Amour éternel. Je ne vais pas trop m’étendre sur le contenu des textes, tout cela est trop triste et fait partie de mon passé que j’essaye de digérer. Le
fait est que j’ai écrit tout cela dans une période très douloureuse de ma vie.
Quoiqu’il en soit au niveau du concept, ce fut un grand honneur pour moi de « recevoir » tous les musiciens qui ont participé à l’enregistrement et à la promotion de « Liberty ». Il y a une bonne vingtaine de musiciens qui interviennent sur l’album… Notamment les deux chanteurs qui m’ont bien aidé : Christophe Bégot et André Kergonna. J’ai adoré aussi travailler avec Ayman Mokdad à la guitare lead et surtout avec mon camarade Eliad Floréa qui a assuré (presque) toutes les guitares et le violon . A présent, en concert et en studio, le line up est stable et est constitué de Jimmy Cerrullo (batterie), Eliad Floréa (guitare et violon), Stéphane « Jason » Laurens (guitare) et moi-même (basse et chant)

4) T'es-tu inspiré d'autres musiciens ou d'autres groupes, connus ou moins connus ?

Il y a tout une flopée de groupes suédois de metal néo-classique et de AOR qui m’ont inspirés et qui m’inspirent toujours. Oui, très spécifiquement pour cet album… Midnight Sun, Opus Atlantica, Space Odyssey, ReinXeed… Sans oublier les groupes plus « classiques » qui constituent une grande part de ma personnalité musicale et que j’aime toujours autant : Survivor, Foreigner, Yngwie Malmsteen, Riot…

5) Quelles sont, d'une manière générale, tes références, c'est-à-dire les artistes – les bassistes en particulier!- ou les formations (metal ou proches du metal) que tu as écouté(e)s ou admiré(e)s ou que tu es allé voir en concert, que tu reverrais volontiers aujourd'hui encore ?
Mon bassiste préféré c’est Yngwie Malmsteen J… J’adore aussi le bassiste de Ark Storm (à mon sens le meilleur groupe de néo-classique japonais), Jonas Reingold (un bassiste suédois d’une technique à toute épreuve) qui a joué dans un paquet de groupes que j’adore (Time Requiem, Opus Atlantica, Midnight Sun, Flower Kings…)
Pour la lecture de ses livres je ne peux m’empêcher de citer Nikki Sixx comme grosse influence. Et puis, j’ai vu Motley Crue en concert récemment, ça m’a beaucoup plu (je ne les avais pas vu en concert depuis 1986 !)
Pour sa personnalité au sein de son groupe, j’adore aussi Leif Edling, le bassiste de Candlemass. Je passe des moments très intenses à écouter sa musique ! ça doit surement jouer sur la teneur de mes chansons…Avec l’âge, je me diversifie dans mes gouts petit à petit ;) … Je me mets à écouter les Stones et d’autres trucs bien rock !

6) Tu es bien sûr identifié comme bassiste de haut niveau. Aurais-tu aimé ou pu occuper une autre place dans un groupe de rock ? Cela t'est-il déjà arrivé ?

Bassiste de haut niveau ? Bof… En bassiste, il y a cent fois meilleurs que moi ! Bref, en fait, je ne sais faire que du néo-classique. Pour les autres musiques, je demeure bien moyen. En tout cas, oui, pourquoi pas, si mon emploi du temps me le permet, je jouerai et/ou chanterai bien dans un groupe bien rock ! Mais un groupe de compos. Maintenant que je sais que je ne vivrai jamais de ma musique, je n’ai plus trop envie de jouer de la musique connue du plus grand nombre. Je préfère essayer de faire découvrir de nouvelles choses. Des compos personnelles ou des groupes pas connus du tout… A ce propos avec mon groupe, on reprend un morceau de Riot sur scène « Swords And Tequila »… Je trouve que le groupe de Mark Reale (décédé il y a peu) n’a vraiment pas la popularité qu’il mérite… Si jamais, par le biais de notre reprise, on peut faire découvrir ce groupe génial à quelques uns, ce serait vraiment top !

7) Ou en es-tu avec « Rozz » ? Est-ce seulement un souvenir ?

Oui. J’ai enregistré la basse sur le dernier album de Rozz. C’était très agréable, ça m’a fait découvrir de nouvelles choses bien sympas. Maintenant, l’éloignement kilométrique et mon emploi du temps ne me permettent pas de faire partie du groupe à plein temps ! Dommage, Marcel est quelqu’un d’adorable. Mais on va peut être se faire quelques concerts ensemble à l’avenir…

8) Compte tenu de ton métier d'enseignant, comment trouves-tu le temps d'écrire, de composer, de jouer... ? Où enregistrez-vous ?

Oui, je trouve le temps. Je ne sais pas comment. Je réserve quand même pas mal de temps de ma vie à la musique. Je ne pourrai pas faire sans de toute façon. Peut être que je dors un peu moins que la moyenne, je ne sais pas. On enregistre chez moi ou au local de répétition. Tout est sur place, on n’est jamais pris par le temps. C’est plus pratique et moins stressant !

9) J'ai cru comprendre qu'en 2014 plusieurs dates de concerts sont prévues. Peux-tu préciser ?

Oui, on va faire, dans très peu de temps (le dimanche 2 février) un tremplin à Lyon (à la péniche la Marquise) pour jouer dans un festival connu. Puis on va faire quelques dates avec Messaline (le 24 mai et le 13 juin). Ça va être sympa. Avec le groupe, nous venons de trouver un manager qui s’occupe un peu de nous « booker », alors d’autres dates sont en cours de négociation. Bon, il faut avouer que, à l’heure actuelle, ce n’est guère simple pour un groupe de compos de trouver des dates. La mode étant vraiment axée sur les groupes « covers » et surtout « tribute » en ce moment…

10) Markus, bien entendu, nous n'avons pas été exhaustifs. Si tu souhaites ajouter ou préciser certains points, n'hésite pas ! En tout cas, merci, bonne chance et à bientôt.

Je voulais simplement ajouter que le groupe est actuellement en phase de composition de son prochain album. Ça avance très vite et c’est génial. C’est incroyablement bon d’écrire de la musique avec ses potes et de se fixer des objectifs créatifs. Merci à mes camarades de jeu qui sont vraiment de grands grands Amis. Et merci à toi pour cette interview. J’espère qu’elle amènera quelques uns de tes lecteurs à s’intéresser à la musique du groupe. A bientôt.

 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :