Interviews CD

pavillon 666 webzine metal rock Voir les Interviews flux RSS - updates - pavillon 666
A VERY OLD GHOST BEHIND THE FARM
CHRONIQUE A VERY OLD GHOST BEHIND THE FARM - review
Contact groupe https://www.facebook.com/pages/a-very-old-ghost-behind-the-farm/155351764489635?fref=ts
Audio / Video
Mise en ligne le : 09 mai 2014  | Intervieweur : Doc.Douggy | Traducteur : Doc.Douggy

INTERVIEW francaise - pavillon 666 - webzine metal rock
* Salut Lundi, c'est maintenant la seconde fois qu'on s'entretient, à l'époque pour ton projet solo DEAD MOUNTAIN MOUTH, puis aujourd'hui pour ton groupe A VERY OLD GHOST BEHIND THE FARM. Avant tout on se fait un petit retour en arrière pour nos néophytes? Qui sont ces vieux fantômes ?

Salut, A VERY OLD GHOST BEHIND THE FARM est un projet que j'ai lancé sous forme de "one-man band" en 2009 et qui s'est progressivement transformé en groupe. Suite à plusieurs changements de line-up nous jouons en ce moment sous forme de trio. Notre musique est globalement orientée sludge-doom avec quelques escapades dans d'autres styles voisins et nous axons nos textes sur les mythes et légendes ruraux. Nous venons de sortir notre troisième album, "La Came Crude"


* Cette fois, vous présentez un public un exercice somme toute relativement difficile et très rare, le "one track", qui s'accompagne et je tire mon chapeau, de tout un concept puisque "La Came Crude" est lié à une nouvelle. Comment vous est venue cette idée?

Vu que nos paroles sont toujours liées à des histoires nous avions l'envie de pousser les choses plus loin en ne présentant qu'un seul morceau, qui serait le support à une histoire plus fournie.
L'idée d'accompagner un cd d'un livre ou d'une nouvelle me séduisait depuis déjà très longtemps, mais il n'était pas au début question de faire ça pour "La Came Crude". Au début des répétions sur ce morceau le batteur nous a proposé d'ajouter une nouvelle à l'album, on a trouvé l'idée cohérente par rapport à la musique (une histoire racontée au long d'un morceau de 45 minutes) et on a donc décidé de relever le défi.


* Je te savais fana de mythologie et d'ésotérisme, mais ici j'ai l'impression qu'avec AVOGBTF c'est d'autres thématiques que tu explores, celles de légendes rurales. Vous vous y êtes pris comment pour la rédaction de la nouvelle?

Nous avons décidé de proposer une histoire longue qui prend ses racines dans de véritables légendes. Nous nous sommes basés sur la légende gasconne de la "Came Cruse", que nous avons croisée avec le mythe de la "Goulue". Gloria Tetanos et moi avons écrit le plan de l'histoire, puis j'ai rédigé le texte, qui est bien sûr passé maintes fois entre les mains des autres membres du groupe avant d'être validée

* Vous vous êtes essayé au "morceau fleuve" pour accompagner la lecture pour les auditeurs (ou pas, l'un pouvant se faire sans l'autre), un choix que vous vous êtes imposés dès le début de la composition, ou se faisant au fur et à mesure?


Comme je te le disais,le choix d'un morceau et d'un récit longs était fait depuis le début mais on n'avait pas encore décidé d'écrire cette nouvelle, même si nous connaissions déjà l'histoire que nous voulions raconter. Du coup, le morceau a été dans un premier temps pensé pour coller au récit. Ensuite quand j'ai rédigé la nouvelle, j'ai adapté certains passages afin qu'ils correspondent mieux à la trame du morceau, et parallèlement nous avons retravaillé le morceau pour qu'il suive le plus possible la trame narrative. Dans tous les cas, nous n'avons pas cherché avec ce morceau à réellement faire un accompagnement pour la lecture, nous voyions plus la lecture comme un complément à la musique. Au final, ces deux aspects semblent se nourrir l'un-l'autre et c'est tant mieux !


* Je reconnais beaucoup ta patte dans sur ce morceau, c'est toi qui en a écrit la majeure partie?

Oui, j'en ai écrit les grandes lignes, mais chacun y a mis du sien dans les arrangements et la structure, ainsi que pour les lignes de voix. J'imagine qu'on retrouve pas mal d'éléments ou on peut me reconnaître mais ce morceau représente un vrai travail de groupe dans lequel tout le monde s'est investi.

* D'ailleurs, on ressent que le panel d'influences de votre musique ne s'arrête plus au Sludge, mais va toucher d'autres horizons, tu saurais m'en dire plus?

Nous n'avons jamais vraiment cherché à nous limiter dans les styles que nous jouons. On a tous des goûts très variés, personne n'a une vision fermée quant à ce que devrait être du sludge ou du doom, alors quand une compo nous mène vers des genres différents pour peu que le texte ou la musique le demande nous n'avons pas trop de scrupules à le faire. Pour "La Came Crude", il a fallu refléchir au dosage de tous ces éléments : sur trois quarts d'heure il faut savoir varier les propos pour ne pas trop lasser l'écoute mais il faut rester cohérent et ne pas s'éparpiller.

* Le format livre+CD est plutôt original, vous chercher à marquer le coup avec?

Au risque de jouer les candides, nous étions surtout au début motivés par le défi que ça représentait, puis on s'est vite plus à se sentir embarqués dans un projet un peu plus ambitieux. On n'était pas sûrs de marquer le coup avec car nous ne savions pas du tout si nous réussirions à faire quelque chose de présentable, mais on sentait que si on s'en donnait les moyens le résultat serait satisfaisant, pour nous en tant que réalisation, et pour l'auditeur à qui l'on proposerait quelque chose de différent.

* De fait on a le droit à un artwork qui colle vraiment à la thématique abordée (dans sa première partie) comment vous êtes parvenus à travailler avec son dessinateur Arthur Rackman?

Du fait de sa mort en 1939, nous avons du faire quelques cérémonies occultes pour entrer en ligue avec lui, mais tout se passa bien et il accepta de nous céder deux peintures que nous avons ensuite légèrement retouchées pour mieux cadrer avec notre texte.

* Parlons un peu scène maintenant. Un morceau de 45 minutes n'est pas chose aisée à jouer, comment vous allez vous débrouiller pour le défendre dans de bonnes conditions?

Nous avons appris à jouer le morceau entier pour l'enregistrement de l'album donc cela ne serait pas impossible, mais pour des questions géographiques le groupe n'est pas pour l'instant en mesure de répéter ensemble suffisamment pour préparer sérieusement des concerts à la hauteur de ce que l'on voudrait proposer. Du coup, la question des concerts est un peu mise de côté en ce moment, ce qui nous permet aussi de déjà penser à travailler sur du nouveau matériel.

* AVOGBTF se forge une identité propre, y'a-t-il des groupes avec qui vous vous verriez partager la scène, ou une tournée?

A notre échelle nous ferions plus facilement cela avec des groupes que nous connaissons et avec qui le style pourrait coller, je pense aux STONEBIRDS, ou à BIZARRE LIZARD par exemple, ou encore à nos confrères toulousains de GOAT RIVER qui sont malheureusement en pause en ce moment, ou STANGALA pour le côté terroir. Dans les groupes plus gros, je pense que nous serions tous ok pour partager une scène avec EYEHATEGOD,THOU, RWAKE, ou KING DIAMOND pour qu'on lui pique ses décors !


* Merci à toi d'avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions. Tu ne t'arrêtes plus dans tes différents rôles, et que vas tu faire maintenant que "La Came Crude" est sorti? De nouvelles idées en tête?

Nous sommes en train de terminer la composition du nouvel album de PROGNATHE avec Victor Bestiole, l'enregistrement ne devrait pas tarder et si tout se passe bien ça devrait sortir pour le dernier trimeste 2014. Je sortirai aussi bientôt un EP de DEAD MOUNTAIN MOUTH qui sera intitulé (attention, avant-première !) "Viae", il contiendra 3 morceaux pour environ 30 minutes de musique. Je vais bientôt me mettre à la composition du prochain LP mais il faut déjà boucler tout ça. Nous sommes aussi en train de bosser sur un morceau surprise que A VERY OLD GHOST BEHIND THE FARM diffusera prochainement.

* Un dernier message à transmettre aux internautes qui suivent Pavillon 666?

Merci à tous ceux qui suivent le groupe, nous avons déjà eu pas mal de commandes de "La Came Crude".C'est vraiment très motivant, nous sommes contents de voir qu'il y a de plus en plus de gens qui suivent la route du Vieux Fantome ! Pour les autres, nous vous conseillons de faire un saut sur notre bandcamp (http://behindthefarm.bandcamp.com) et de vous faire une idée par vous-mêmes, peut-être trouverez-vous corde à votre cou...
Merci pour cette interview !


 

original INTERVIEW - pavillon 666 - webzine metal rock

PARTAGER :